Calendar

Mai
19
mar
LES CONFESSIONS D’UN ESPION @ Centre Culturel Jacques Tati
Mai 19 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
Théâtre documentaire / Création – Dès 14 ans – 1h
► Mardi 19 mai à 14h30 et 19h30

Mise en scène par Superamas, cette interview exceptionnelle sera conduite par le journaliste Alexis Poulin, spécialisé dans les questions de politique internationale et invité régulier des plateaux d’Arte, de France 24, de France Info, de BFM TV, CNews, RCF et Sud Radio.

Mai
28
jeu
ROMÉO ET JULIETTE
Mai 28 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
Théâtre / Création – Dès 10 ans – 1h40
► Jeudi 28 mai à 14h30 et 19h30

Une histoire d’amour universelle et intemporelle, probablement la plus connue.

Sep
12
sam
BЯOUCHKI #2
Sep 12 @ 15 h 00 min
BЯOUCHKI #2

« L’important, c’est de participer. »

Pierre de Courbertin

On le sait peu, ou pas, mais BЯOUCHKI n’est pas que le Petit Pépère des Arts, le génial dramaturge ou le musicien accompli que tout le monde connaît. C’est aussi un sportif accompli, qui a participé à 8 Olympiades de 1946 à 1988, qui fut 17 fois Champion du Monde dans 24 disciplines (dont 23 non-homologuées), et qui se retira avec ses trophées, laissant au peuple le soin d’écrire sa légende, un matin de novembre après une ultime partie de Nikitou.

Samedi 12 septembre, dès 15h, venez vous initier aux sports méconnus mais indispensables de la galaxie Brouchkienne, comme la pétanque inversée, le célèbre Nikitou ou la Schnik, ancêtre méconnu du snowboard… Visitez les expositions consacrées aux victoires et déconvenues des sportifs brouchkiens les plus célèbres, retrouvez la fameuse Tchernobier autour d’un concert jazz en hommage aux plus belles chansons de supporters…

BЯOUCHKI #2, sous le signe du sport !

Tenue correcte exigée : survêtement obligatoire

Sep
30
mer
CENTRE D’ART ADULTES
Sep 30 – Nov 28 Jour entier
CENTRE D’ART ADULTES
Peinture, dessin et modelage
► Du lundi 6 janvier au vendredi 21 février

VERNISSAGE LE MERCREDI 8 JANVIER À 18H30

Chaque année, le Centre culturel Jacques Tati présente une exposition collective consacrée aux travaux réalisés par les adultes dans le cadre de ses ateliers d’arts plastiques (dessin, peinture et modelage). A cette occasion, vous pourrez découvrir la production de la saison 2018-2019.

Oct
9
ven
LA NOCE
Oct 9 @ 10 h 00 min – Oct 13 @ 19 h 30 min
LA NOCE

« L’Homme est un loup pour l’Homme. »

Thomas Hobbes

Une table, un banquet de Noces. Une salle des fêtes. Tout est prêt : repas simple mais généreux, bonne humeur, habits de circonstance et meubles faits maison. Les jeunes mariés sont aux anges, et le cabillaud est délicieux… Il y a de la musique, de bons mots, une ambiance à faire pâlir d’envie tous les autres mariages des environs… Tout commence à merveille, et tout va se gâter.

Sous la plume de Brecht, les conventions sociales s’effritent et les esprits s’échauffent : la Mariée a quelque chose à cacher, le Père force un peu sur le vin, l’Ami est à y bien regarder un grossier personnage, et la sœur est jalouse… Sous le vernis craquelé des chansons populaires, des flonflons mêlés à la défaite en 1918,  l’Allemagne des années 20 et par extension la vieille Europe s’enfoncent sur un chemin tortueux.

A l’image des meubles qui tout au long de la pièce se cassent la gueule, cette Noce universelle nous raconte, en appuyant sur nos traits les plus méchamment humains, et en dessinant les possibles dérives… et nos fragilités.

Vous êtes donc naturellement conviés à venir jeter une poignée de riz sur la grotesque mais terrible fin d’un monde.

Oct
16
ven
SOIRÉE HAPPYNEST #3
Oct 16 @ 19 h 30 min
SOIRÉE HAPPYNEST #3

backhanded goodrx azithromycin 1. K( )SA (work-in-progress)
Scheherazade Zambrano / Compagnie La Malagua

« Au départ, il y a un désir de suspension. Éprouver la sensation de quitter le sol, de sentir le vide, renverser les perspectives entre le bas et le haut, bousculer les référentiels et les points d’appui. Au départ, il y a aussi un désir de renversement vers cette terre, l’idée d’approcher le sommet du crâne du monde d’en-dessous, d’y déverser la pensée. K( )SA, s’inscrit dans une cosmogonie qui commence au-delà du ciel et plonge bien en dessous du sol pour questionner : qu’est-ce qui nous soutient ? »

http://naskaret.no/11-cat/dating_20.html Marie Pons – Les Démêlées N°3

lasix tablet 40 mg price Matsumoto 2. PUISQUE NOUS SOMMES SAUVAGES (work-in-progress)
Caroline Décloitre / Compagnie Hej Hej Tak

Puisque nous sommes sauvages est une invitation pour deux interprètes, un musicien et une scénographe, à réinvestir leur souvenirs de bals de village, de booms d’adolescents, de fêtes communales, etc. Autant d’expériences collectives qui ont participé à leur construction intime.  Une exploration de nos façons de « faire collectif », de nous parler, de nous toucher, de partager des instants. De l’individu au collectif, du souvenir personnel à l’expérience universelle, Puisque nous sommes sauvages s’empare de nos tentatives de « faire communauté ».

https://www.medantalk.com/13-cat/casino_22.html 3. BARBARE (zone -XIV-) / European Museum of Translation (work-in-progress)
Mélodie Lasselin & Simon Capelle / Zone -poème-

BARBARE (zone -XIV-) / European Museum of Translation est une performance en vingt-huit énigmes. Composées en dialogue avec les vingt-huit pays de l’Union Européenne, ces énigmes se proposent d’examiner les fondements, les figures et les fantasmes de nos cultures, hier comme aujourd’hui. Solo chorégraphique, pièce de théâtre, concert, installation plastique, film, performance etc., chaque épisode se combine aux autres pour offrir une traversée organique, un voyage sur le vaisseau fantôme de la barbarie.

Nov
4
mer
ABÉLARD
Nov 4 @ 18 h 30 min – Nov 5 @ 14 h 15 min
ABÉLARD

Une adaptation qui nous plonge dans l’univers graphique et poétique de la BD et rend le dessin «animé» !

La Compagnie Les Petites Madames s’est emparée de la bande dessinée Abélard de Régis Hautière et Renaud Dillies. Abélard vit dans un marais, entouré de ses amis, avec qui il joue aux cartes, va à la pêche et coule des jours paisibles. La brève rencontre d’Epilie, beauté bourgeoise et inaccessible, va bouleverser son quotidien. Pour la séduire, des fleurs seraient trop communes : c’est un bouquet d’étoiles qu’il lui faut. Et c’est en Amérique qu’il pourra toucher aux astres, car là-bas, dit-on, il existe des machines qui volent dans le ciel. Armé de son innocence, Abélard prend le large pour se confronter à la réalité du monde, à la fois beau et absurde.

Nov
8
dim
M.A.I.S.O.N
Nov 8 @ 16 h 30 min – Nov 9 @ 14 h 15 min
M.A.I.S.O.N

Entre corps, voix et image, M.A.I.S.O.N investit l’espace de tous les jours.

M.A.I.S.O.N est un témoignage délicat qui vient résonner avec la conception intime et singulière que chacun peut se faire de la famille. Par l’évocation de souvenirs de famille, par l’exposition de moments clés passés en famille et par la présentation de morceaux de réel simples et bruts.

C’est une proposition chorégraphiée au sol et dans les airs dans laquelle l’artiste engage une construction dramaturgique articulée autour d’un déploiement de paroles : celles des autres (enregistrées) et la sienne. Le jeu est de ce fait adossé à une dramaturgie en forme de collage sonore mêlant des témoignages d’enfants enregistrés pendant la création ainsi que des vidéos tournées au sein de plusieurs foyers.

Interprétée en direct et en duo par une circassienne et un musicien, cette composition sonore – entre conte radiophonique, bande sonore et musique live – prend vie à l’aide de micros, d’interrupteurs, de boutons, de pédales Loop, de vinyles… actionnés par les artistes au plateau.

Nov
11
mer
LA LUCIOLE
Nov 11 @ 16 h 30 min – Nov 12 @ 14 h 15 min
LA LUCIOLE

Un spectacle sur la différence, l’exil, le deuil et la résilience.

Luca, dessinateur professionnel, revisite son passé à travers l’élaboration d’un roman graphique. À l’aide des dessins, Il raconte l’enfant qu’il était à 10 ans.

Son histoire débute par une catastrophe environnementale. Luca vit alors la mort de son père, l’abandon de son village détruit et doit laisser son chien, qui ne peut pas les suivre. Tout le village est transféré dans un lieu inconnu où il va falloir réapprendre à vivre. Luca n’est pas accepté par les autres enfants. Il est « la luciole », celui qui est contaminé. Un soir, Luca décide de retourner dans son village abandonné avec l’espoir d’y retrouver son chien. Il va rencontrer Piotr, un laissé-pour-compte comme lui, resté sur place pour s’occuper de tous les animaux. Une belle amitié va naître. Luca va mûrir, accepter sa différence et la résilience, même sans avoir retrouvé son chien.

Nov
15
dim
FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’AMIENS
Nov 15 @ 16 h 30 min – Nov 19 @ 14 h 00 min
FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’AMIENS

Des projections de films tout particulièrement sélectionnés pour les enfants.

Le Centre culturel Jacques Tati s’associe au 40ème Festival international du film d’Amiens en proposant une programmation de films d’animation jeune public à destination des scolaires mais aussi des familles dans le cadre de la section ciné parents-enfants du FIFAM (programmation en cours).

Nov
18
mer
BOUT DE BLEU
Nov 18 @ 16 h 30 min – Nov 19 @ 10 h 30 min
BOUT DE BLEU

Bout de bleu est un poème chorégraphique pour une interprète. Imaginaire et poésie enveloppent le spectateur dans une bulle de douceur.

Sur la scène, un tissu informe, grand tas bleu, est posé. Elle vient s’assoir à côté de cet étrange monticule, se décide à le toucher. Elle apprivoise la matière, joue avec la texture sur sa peau, sur le sol, la déroule, l’arpente, s’enroule à l’intérieur, joue sur les apparitions et les disparitions de tout ou partie de son corps. La manipulation du tissu entraîne un périple, fait naître sons, mots, émotions. Le parcours entre deux rives d’enfants laisse apparaître au gré du mouvement, un étrange tapis bleu. Il recèle un monde dans ses plis…

Nov
21
sam
BAL POUSSIÈRE
Nov 21 @ 20 h 30 min
BAL POUSSIÈRE

Le mariage des instruments traditionnels et des sonorités électriques modernes nous invite à un voyage onctueux et rythmique

En concert, l’énergie contagieuse de Toma et de ses cinq musiciens (balafon, guitare, flûte, basse, batterie-percussions) invitent à la danse et à la fraternité. En vingt ans de scène et six albums studio, les impressions demeurent celles d’un formidable élan de partage, d’un maraboutage musical chaque fois bienveillant et festif !

Toma Sidibé fêtera chez nous avec son équipe et quelques invités ses 20 ans de carrière… son premier album « taga ka segin » étant sorti à l’aube de l’an 2000 en Afrique sur le mythique label d’Ali Farka Touré.

Nov
22
dim
YÈLÈ MA PETITE LUMIERE
Nov 22 @ 16 h 30 min – Nov 23 @ 14 h 15 min
YÈLÈ MA PETITE LUMIERE

Un spectacle musical lumineux adapté aux tout-petits.

Yèlè, la petite lumière, est la complice de Toma. Elle illumine son quotidien de jeune garçon. Ensemble, ils jouent, chantent, rient, apprennent l’autonomie… Aujourd’hui, Yèlè est triste, elle n’a pas vu ses parents depuis longtemps car ils voyagent beaucoup : ce sont des étoiles filantes. Toma décide d’aider Yèlè à rejoindre ses parents. Ils partent alors pour un voyage palpitant qui leur réserve bien des surprises.

Entre percussions corporelles rigolotes, ritournelles entêtantes, magie poétique et bonne humeur communicative, ce spectacle plein de tendresse fera groover les tout-petits et les aidera à trouver leur petite lumière qui est en eux…

Nov
25
mer
BIENVENUE
Nov 25 @ 16 h 30 min – Nov 26 @ 10 h 30 min
BIENVENUE

Bienvenue est une composition contemporaine pour deux voix de femmes a cappella.

Ce spectacle est un hymne, un chant de bienvenue à ces enfants qui feront l’humanité de demain. Bienvenue, c’est une envie d’harmonie, de beauté… Comme la mère qui est infiniment présente au chant qu’elle entonne pour son enfant nouveau-né ou à naître, les voix de femmes dans Bienvenue sont chaleureuses et accueillent à loisir les sons et chants des tout-petits. Bienvenue, c’est un moment de grâce à partager…

Nov
29
dim
UN MOUTON DANS MON PULL
Nov 29 @ 16 h 30 min – Nov 30 @ 14 h 15 min
UN MOUTON DANS MON PULL

« Une poésie du geste et de la matière qui raconte les passages d’une saison à l’autre, du blanc à la couleur, de la solitude au partage, du réel à la rêverie. Une fantaisie visuelle, habillée d’une jolie création sonore, pour les tout-petits. »

Françoise Sabatier-Morel – Télérama

Au printemps, le mouton se déshabille et tandis qu’il refait sa toison, il nous laisse pour l’hiver une couverture blanche comme un champ de neige et chaude comme le plus beau des étés. Et voilà qu’au cœur de cette tendre blancheur apparaissent deux pieds malicieux, une tête, une drôle de petite bonne femme…

Entre ses doigts, les pelotes deviennent des planètes, les écharpes des escargots, et la poésie de la laine se tricote, maille après maille pour éclater en un tourbillon de couleurs…

Au printemps, le mouton se déshabille et tandis qu’il refait sa toison, il nous laisse pour l’hiver une couverture blanche comme un champ de neige et chaude comme le plus beau des étés. Et voilà qu’au cœur de cette tendre blancheur apparaissent deux pieds malicieux, une tête, une drôle de petite bonne femme…

Entre ses doigts, les pelotes deviennent des planètes, les écharpes des escargots, et la poésie de la laine se tricote, maille après maille pour éclater en un tourbillon de couleurs…

Déc
3
jeu
FIEF
Déc 3 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
FIEF

« Les gars, j’vais vous la faire courte, mais Candide c’est l’histoire d’un p’tit bourge qui a grandi dans un château avec un maître qui lui apprend la philosophie et tout l’bordel t’as vu, avec comme idée principale que, en gros, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… »

glyciphage vg1 price Konstantynów Łódzki Extrait

Jonas habite dans une petite ville, « genre quinze mille habitants, entre la banlieue et la campagne ». Le garçon tout juste adulte navigue entre la boxe, les copains, le spliff, et une fille, à qui il prodigue ses bons soins. Côté boxe, il essaie de satisfaire son entraîneur, mais il n’a pas suffisamment la niaque pour percer. Côté copains, il a les mêmes depuis toujours… Seigneurs en leur fief, ils campent sur place.

Leur fief, c’est un territoire, et c’est surtout un langage. Une langue qui claque, brutale, composite, faite de mots d’argot, de verlan, de mots piochés dans les langues d’origine, de blagues, de mots tendres, et de gestes rituels… Elle contient la colère, la joie, l’ennui, la peur, la pudeur, la poésie et l’humour. La drôlerie, à tous les coins de phrase, le sens aigu de la formule, sont leurs armes pour conjurer le désespoir.

Déc
9
mer
RESPIRER SE RETROUVER – YOANN LEGROS
Déc 9 2020 – Fév 13 2021 Jour entier
RESPIRER SE RETROUVER - YOANN LEGROS

« Se purger de ses démons, retrouver la pleine mesure de son être, sentir jusqu’à ses pores la toute-puissance de l’âme. Inspirer, expirer. Comme le serpent mue, l’être humain se défait parfois des peaux qui autrefois le recouvraient. Dans ses moments où la vérité doit être faite sur nous-même « bas les masques ». Et pour retrouver ce « je » qui est un autre, commençons l’introspection de notre monde. La catharsis tout comme la respiration participe d’un double mouvement, s’approprier quelque chose ; en expulser ce dont le corps ne peut supporter la teneur. »

« Je me propose de créer des œuvres dans la thématique du retour vers soi-même, la respiration, l’acte de se libérer de ses entraves. Dans un cheminement visuel mettant en évidence les notions sous-jacentes à ces concepts. S’attacher à retranscrire un état d’esprit plus que la simple vision de ce qui se présente à moi au travers d’une photographie. Mes créations portent essentiellement sur ce qui touche à l’humain et au monde de l’esprit. Je suis diplômé en Art suite à un cycle de recherche sur la sémiotique, la narration et la dimension du jeu dans le cadre vidéo-ludique et ai pris plaisir à enseigner à l’UPJV. Depuis 2017, j’exerce en tant que photographe indépendant. »

Linping erotisk masasje thai model escort Yoann Legros

Déc
15
mar
L’HOMME QUI TUA MOUAMMAR KADHAFI
Déc 15 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
L’HOMME QUI TUA MOUAMMAR KADHAFI

Avec L’homme qui tua Mouammar Kadhafi, le collectif Superamas vous invite à une plongée glaçante dans les coulisses de la géopolitique contemporaine !

Un ancien officier de renseignement de la DGSE révèle à visage découvert, ce qu’il sait des véritables causes de la mort de Mouammar Kadhafi en octobre 2011. Interviewé en direct par le journaliste politique Alexis Poulin, son témoignage exceptionnel jette une lumière nouvelle sur ce qui pourrait bien constituer le plus grand scandale d’État de ce début de 21e siècle.

Cet entretien inédit est une première à tous les sens du terme. Dans un format qui s’apparente davantage à du « journalisme live » qu’à un spectacle à proprement parler, il sera l’occasion de lever le voile sur une profession qui suscite de nombreux fantasmes. Mais il sera surtout une opportunité unique d’essayer de percer les secrets les mieux gardés de la cinquième République.

Jan
5
mar
L’ÉTABLI
Jan 5 – Jan 6 Jour entier
L’ÉTABLI

« Dix acteurs et musiciens font de la représentation un espace-temps inouï de justesse (…). Ils font bloc, comme un vrai collectif soudé quoi qu’il advienne, autour d’une même nécessité. C’est le plus bel hommage qu’on pouvait rendre au texte de Linhart. Ce théâtre-là émeut, mais, surtout, fait sens. Et ça, c’est énorme. »

Fabienne Pascaud – Télérama

Septembre 1968. Robert se fait embaucher comme ouvrier spécialisé à l’usine Citroën de la porte de Choisy. Il devient « établi ». L’Établi c’est l’histoire d’une grève. C’est une épopée d’un an, juste après les événements, un trop-plein de bruits, de gestes répétés, de paroles d’ouvriers, de solitude, de découragement, et aussi de joie mais aussi d’espoir, de solidarité et de fraternité. Cinquante ans après, les choses ont changé. Il nous appartient de rendre compte, avec les moyens du théâtre, de cette époque passée qui éclaire notre présent. Sur scène, dix acteurs et musiciens rejouent cette histoire d’ouvriers, de petits chefs et de patrons, autour de Robert. Musique industrielle en live, mur d’acier, fumée, odeurs, vidéos, tout immerge le spectateur dans cette expérience humaine : ces mois de chaîne, avec les méthodes de surveillance et de répression, la résistance et la grève. Le spectacle est un hommage à l’engagement et au récit autobiographique de Robert Linhart, qui raconte magistralement ce que c’est, pour un français ou un immigré, d’être ouvrier dans une grande entreprise de la région parisienne.

« Après plus de soixante-dix dates et trois ans de tournée, L’Établi, créé en janvier 2018 au Centre culturel Jacques Tati, revient. Pour boucler la boucle, et rendre hommage à Eric Hémon, notre compagnon de route, disparu en avril 2020. Parce qu’Éric finissait toujours son assiette, et qu’il nous manque. »

Jan
11
lun
CATALINA IN FINE
Jan 11 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
CATALINA IN FINE

Une pièce tragique et drôle, tendre et cruelle, qui traite de questions de société.

Catalina est une drôle de fille : elle a deux visages, un dans la figure, à la bonne place, là où poussent tous les visages, un derrière, qui parle quand elle dort. Et les deux ne sont jamais d’accord ! Sa mère, voyant qu’elle a accouché d’un monstre, est morte sur-le-champ. Quant au père, il s’est rétamé peu après dans un accident de voiture. Tout ça est un peu lourd à porter… L’histoire commence quand Catalina décide d’arrêter l’école pour entrer à l’Usine, sous la houlette du brave Honorin, qui parie toujours sur des canassons aux noms improbables. Honorin aimerait bien imposer sa loi, mais Catalina ne se laisse pas faire… Et les choses se compliquent un peu plus quand débarque le Prince Pas Charmant.

Les personnages décalés de Catalina in fine nous mettent face à un monde perverti où l’on espère changer l’usine avant de réaliser que c’est l’usine qui nous change, où la place de chacun est constamment menacée, où l’anomalie doit être dissimulée. Chacun d’eux interroge le monde à partir de la place qu’il occupe et qui n’est, bien entendu, jamais la bonne

Jan
19
mar
KIM
Jan 19 @ 19 h 30 min – Jan 31 @ 14 h 00 min
KIM

Aiguisez tous vos appétits !

L’auteur du Livre de la jungle, nous met dans les pas de Kim, un orphelin irlandais, fils d’un soldat de l’Armée des Indes, livré à lui-même, dans le monde des Indes de la reine Victoria du 19ème siècle finissant, multicolore, multiculturel, multidimensionnel, associant un passé cinq fois millénaire et un présent colonial britannique.

Dans un espace circulaire, avec un petit plateau central exhaussé, spectateurs et comédiens sont mêlés. Pas d’exotisme flamboyant, juste quelques éléments de repère dans les costumes, les accessoires et la musique. Le train, le vent, les fleuves, les foules, les marchés, les herbes chantantes des plaines de l’Hind, les prières, les mélodies et les harmonies, les travaux et les jours : les bruits, les parfums et les lumières du monde qui apparaissent par la grâce des voyages de Kim.

Les spectateurs sont invités à partager les repas de Kim et à apporter leurs propres gastronomies, tout au long des épisodes. Ainsi, aussi, se rencontreront les imaginaires réciproques que forment l’Orient et l’Occident.

Quatre soirées. Chacune est une aventure différente qui ouvre une nouvelle fenêtre sur la grande aventure de Kim. Une fresque luxuriante, qui fait vivre l’épopée de la conquête de la liberté par un tout jeune homme malin comme un singe, et un très vieil enfant rêveur de rêves, dans un vaste et terrible monde. Qui pourra aussi être vécue en une seule journée, où nous donnerons les quatre épisodes.

Fév
2
mar
LES TRAVAILLEURS DE LA MER
Fév 2 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
LES TRAVAILLEURS DE LA MER

Prodigieux chef d’œuvre de Victor Hugo, ce seul en scène est le récit éblouissant d’un homme poussé au-delà de ses limites.

Gilliatt, personnage étrange et rejeté, aime en secret une jeune fille à qui il n’a jamais osé parler, et cet amour semble impossible. Mais un navire fait naufrage. Son propriétaire, désespéré, promet la main de la jeune fille à qui sauvera le bateau. Gilliatt se précipite en pleine mer, où la tempête fait rage, pour tenter de secourir l’épave… C’est le début d’une aventure aux périls les plus extrêmes. C’est l’histoire d’une lutte extraordinaire contre les éléments, contre la faim, la fatigue, le froid, les attaques d’une pieuvre acharnée.

Véritable performance d’acteur, ce spectacle est une plongée vertigineuse au cœur de la nature humaine et des mystères du monde.

Fév
24
mer
ALEXANDRIN LE GRAND
Fév 24 @ 15 h 00 min
ALEXANDRIN LE GRAND

Voici un spectacle de cirque étonnant et joué dans un lieu tenu secret. Venez au point de rendez-vous et on vous emmènera sous un étrange chapiteau de cellulose et de papier où cette tribu picaresque se joue de manière funambule des reliures et des savoirs. Entre virtuosité et virtualité, esbroufe et réalité, cette troupe à l’esprit O.2 nous entraîne dans un circuit minimaliste au doux accent de foire. Visite de la ménagerie incluse. Ne pas ne pas se nourrir des animaux !

Spectacle issu de la commande du directeur de la Verrerie d’Alès – Pôle National Cirque Languedoc-Roussillon – d’un cirque portatif à destination du réseau de lecture publique, dans le cadre de Temps de Cirque dans l’Aude #4 (2015).

Fév
25
jeu
NINE TO FIVE
Fév 25 @ 14 h 30 min – 18 h 30 min
NINE TO FIVE

« Asaf Mor est un mélange de Charlie Chaplin, le maître de la pantomime, et Mr. Bean, par son côté un peu déjanté. Une pièce à vivre pour parfaire sa culture. »

La Voix du Nord

C’est l’histoire d’un homme surmené, enfermé dans son bureau comme dans son quotidien. Il effectue un travail jonglé, précis, carré, répétitif et absurde. Tiraillé entre son envie de fuir et la peur de tout quitter, il lutte et se débat contre lui-même, contre le reste de son monde. A travers ses obsessions, ses rituels, ses échecs, les petits plaisirs de sa journée, ses frustrations et sa colère, il vit et subit les absurdités d’un travail insensé.

A travers l’histoire du personnage, Nine to five aborde et critique de manière satirique et humoristique plusieurs sujets liés au travail.

Avr
13
mar
BRITANNICUS
Avr 13 @ 19 h 30 min – Avr 24 @ 20 h 30 min
BRITANNICUS

« Néron est l’homme de l’alternative ; deux voies s’ouvrent devant lui : se faire aimer ou se faire craindre. »

Roland Barthes

Agrippine, mère de Néron, s’aperçoit que ce prince qu’elle n’avait élevé au trône que pour régner sous son nom, est décidé à gouverner par lui-même. Ambitieuse et affamée de pouvoir, elle consent à marier Junie à Britannicus, fils de l’empereur Claude, son premier mari, et frère adoptif de Néron, dans le but de se concilier l’affection de ce jeune prince et de s’en servir au besoin contre Néron…

Il ne faut pas plus de quelques vers à Racine pour poser l’intrigue et ses personnages : une famille disloquée, que le public surprend en plein trauma, avec un empereur fuyant, et sa mère, qui reste sur le pas de sa porte. Il s’agit ainsi pour Néron non pas d’échapper à l’amour castrateur de sa mère mais de lutter contre le pouvoir qu’elle entend continuer de lui imposer. Néron n’est pas d’emblée le tyran sanguinaire que l’on connaît par la légende. C’est un jeune empereur apprécié du peuple, qui n’a pas encore brûlé Rome ni tué sa femme, ni encore sa mère.

Ça viendra pourtant… Cette enquête autour de la nature humaine, qui convie sur le champ de bataille passions amoureuses et ambitions politiques, est un condensé intense et radical d’une société éteinte, mais dont les nombreux échos nous parviennent encore…

Mai
19
mer
LUNE JAUNE – LA BALLADE DE LEILA ET LEE
Mai 19 @ 19 h 00 min – Mai 21 @ 19 h 00 min
LUNE JAUNE – LA BALLADE DE LEILA ET LEE

Une histoire d’aujourd’hui belle et cruelle, dans laquelle la tendresse de l’auteur pour ses personnages les aide à percer la muraille.

Un titre qui sonne comme un titre de chanson, de ces chansons réalistes et édifiantes, une Murder Ballad, dans le nord de l’Angleterre, qui va mener nos deux jeunes héros jusqu’en Ecosse. Au départ, une embrouille comme une autre entre un beau-père et un adolescent. Un coup de surin, et le road trip commence. Lee ramasse Leila, une gamine paumée qui ne se sent vivre que lorsque qu’elle se scarifie les poignets et les voilà partis à la recherche du véritable père de Lee, à la recherche de celui qui pourra les sortir du pétrin, à la recherche d’eux-mêmes. Ken Loach n’est pas loin, avec sa grande dose d’humanité, de cette humanité qui nous fait voir la lumière et la beauté dans la nuit.

Après Dunsinane, le CaBaret GraBuge continue à explorer l’univers de David Greig : on y retrouve l’Ecosse, ses paysages, mais une Ecosse d’aujourd’hui, dont la nature continue à forger le destin des gens qui vont s’y perdre pour mieux savoir qui ils sont.

Sep
11
sam
ВЯОUСНKІ #3 |BЯOUCHKI BEAT
Sep 11 @ 15 h 00 min – 21 h 00 min
ВЯОUСНKІ #3 |BЯOUCHKI BEAT
Pluridisciplinaire – Tout public – Gratuit► Samedi 11 septembre de 15h à 21h (en extérieur)

« Move your feet to the rythm of the beat. »

BЯOUCHKI (Eté 1961)

Même si ça nous ferait gagner quelques lignes, inutile maintenant de présenter BЯOUCHKI, Petit Pépère des arts modernes, et Champion du Monde invaincu dans 32 disciplines depuis 1964, date tragique de sa disparition… Oukilé ? Nul ne le sait. Koikilfé ? Non plus. Son génie transpire, et soupire de nos cœurs en vacances.

Les vacances justement : Eté 1961, sur une petite île au large de l’Espagne, BЯOUCHKI flâne sur la plage quand une bande de jeunes désœuvrés l’apostrophe :

« Monsieur, vous ne sauriez pas où on peut mettre un peu de musique ici ? »

BЯOUCHKI, sans dire un mot, tourna les talons. Et revint dix minutes plus tard avec une platine, une sono de fortune, sa collection de 10300 vinyles et une rallonge de 50m… Ibiza était né. Et depuis des décennies, sur la plage, on guette le retour de BЯOUCHKI, inventeur génial de la musique électronique et du Beat… Il ne revint jamais. Aujourd’hui à Ibiza, c’est David Guetta qui met les disques. C’est bien, mais sans plus… A peine se souvient-on de cet homme qui arpentait la plage en hurlant « Tell me why ! ».

Cet homme, qu’on célèbre depuis trois ans chaque début de saison au Centre culturel Jacques Tati, c’est BЯOUCHKI. Et Daft Punk et Depeche Mode lui doivent tout.

Sep
22
mer
RESPIRER SE RETROUVER – YOANN LEGROS
Sep 22 – Oct 30 Jour entier
RESPIRER SE RETROUVER – YOANN LEGROS
Photographie – Du mercredi 22 septembre au samedi 30 octobre► VERNISSAGE LE MERCREDI 22 SEPTEMBRE À 18H30

Il me semble que l’être humain traverse la vie comme nous respirons. Pas assez plein, trop vide, pas assez vide, trop plein, contraction, relâchement, notre corps et notre âme ondulent au gré des oscillations du « réel ». Celui vécu tout comme celui que nous nous imaginons.

Inspirer : se gorger d’énergie et pourtant prendre ce qui vient sans avoir conscience immédiatement de ce dont il s’agit. Expirer : se défaire des tensions, bonnes ou mauvaises, expulser au possible ce que l’on ne peut garder, malgré les dépôts, malgré les affects. Respirer était donc pour moi ce concept aux nuances douces et amères, symbole de cette petite tempête, belle mais difficile, qu’il nous faut traverser au cours de notre existence.

Cette exposition s’est donc pensée comme mettant en lumière les moments de calme, de tension, de silence et de bruit, l’espoir de se retrouver parfois, revenir vers soi. Dans cet élan cathartique qui débute en premier lieu par un cheminement intérieur.

Oct
8
ven
LA DISPARUE
Oct 8 @ 20 h 30 min – Oct 9 @ 22 h 00 min
LA DISPARUE
Théâtre / Création – Dès 14 ans – 1h30 / Tarif 1► Vendredi 8 octobre à 20h30
► Samedi 9 octobre à 20h30

La Disparue est une pièce en sept scènes/monologues d’après Tejas Verdes de Fermín Cabal, publiée en 2004 par Ñaque, une petite maison d’éditions de Ciudad Real en Espagne.

Ecrite avec le Chili du général Pinochet comme référence historique, la pièce dont le titre original, Tejas Verdes, est le nom d’un célèbre centre de détention et de torture de l’ère du dictateur chilien, a pour personnage central une jeune disparue. Celle-ci, qui apparait elle-même dans la première et la dernière de ces sept scènes, est présentée, « racontée » par, dans l’ordre, une de ses amies, une doctoresse l’ayant soignée, une fossoyeuse, sa délatrice et une avocate espagnole au service de la dictature chilienne.

Cette pièce qui va au-delà de la seule expérience chilienne est donc un hommage aux disparu-e-s de tous les drames politiques de tous les pays.

Oct
12
mar
AMOK 1920
Oct 12 @ 19 h 30 min – 20 h 45 min
AMOK 1920

Amok 1920 propose une plongée en texte et en musique au cœur des années folles, à l’heure de la mise en place de la « société industrielle de consommation dirigée ».

De l’Armistice à la crise de 1929, entre les emballements d’une économie boostée à la spéculation et le dénuement des laissés pour compte, Amok 1920 s’ancre dans un jeu de résonances entre présent et passé en s’attachant à la formidable énergie que ces années insufflent en terme de liberté d’expression (le surréalisme, l’avant-garde de Montparnasse), de résistance (le jazz en période de ségrégation raciale) et d’insolence (la chaotique émancipation des femmes, la charge érotique comme pied de nez aux codes bourgeois et au colonialisme…).

Amok 1920 permet au trio Adèle Chignon (voix, guitare, contrebasse) d’aborder un répertoire musical vaste et cosmopolite, qui s’étend du chant lyrique (Erik Satie) au caf’conc’ (Kiki de Montparnasse, Marie Dubas, Maurice Chevalier), de la chanson réaliste (Fréhel, Berthe Sylva) au tango (Kurt Weil) en passant par le jazz (Duke Ellington, Cab Callaway), le gospel (Mahalia Jackson) et le blues (Bessie Smith, Louis Armstrong)…

A la lisière de la musique et du théâtre, Amok 1920 s’articule autour de la folie qui s’est emparée de ces années avant que les dérives de la finance et le crack boursier ne mettent brutalement fin à la fête.

Oct
16
sam
ORPHÉE AUX ENFERS
Oct 16 @ 20 h 30 min – 23 h 00 min
ORPHÉE AUX ENFERS
Théâtre – Dès 6 ans – 2h30 avec entracte / Tarif 1► Samedi 16 octobre à 20h30

Orphée aux enfers est un opéra bouffe, une féerie à grand spectacle, brillante et pétillante ! Le premier grand succès de Jacques Offenbach.

C’est une folie que cette histoire de couples en crise, d’Olympe en révolte, d’Enfers orgiaques où chacun ne pense qu’à son propre plaisir et ne rêve que de fête, de séduction, d’amour et s’en donne à cœur joie ! Tout brille dans cet opéra, tout est prétexte à chansons, la verve satirique de son livret autant que la qualité de sa partition musicale sont proprement jubilatoires !

Oct
22
ven
FLEXIBLE, HOP HOP !
Oct 22 @ 20 h 30 min – Oct 23 @ 21 h 45 min
FLEXIBLE, HOP HOP !
Théâtre – Dès 10 ans – 1h15 / Tarif 1►Vendredi 22 octobre à 20h30
►Samedi 23 octobre à 20h30

Flexible, hop hop ! est une comédie ancrée dans une réalité économique. Il y est question de délocalisations, de reconversions, de compétences et d’ascenseur social. C’est une pièce qui oscille entre le burlesque et la tendresse, le comique et l’empathie.

Un et Deux sont employés chez Interklang, l’usine où l’on produit les meilleurs Klang ! du marché. Pourtant, même sans machine et avec toutes les aides possibles, c’est encore trop cher pour leurs patrons. La pépinière de réinsertion pourra-t-elle les aider à trouver la solution ?

La musicalité de la langue d’Emmanuel Darley, les rythmes des personnages et la volonté de faire rire sur ce que ce monde peut avoir de violent ne seront pas sans évoquer l’univers de Tati ou de Chaplin.

Nov
14
dim
ATTENTION FRAGILE !
Nov 14 @ 16 h 30 min – Nov 15 @ 14 h 15 min
ATTENTION FRAGILE !
Spectacle visuel et burlesque – Dès 4 ans – 40min. / Tarif 2► Dimanche 14 novembre à 16h30
► Lundi 15 novembre à 10h et 14h15

Attention fragile ! est une invitation à regarder à la loupe grossissante ce qu’il se passe quand on ne se fie qu’à l’emballage.

Des bonhommes-cartons sans tête. Juste un corps-boîte, des jambes et des bras. Des bonhommes-cartons très différents… Et des rencontres. Pour s’imiter, se ressembler, se confondre, s’affronter, se différencier, se surprendre, se découvrir, s’accepter…

Qui, dans son enfance, n’a jamais ressenti cette désagréable impression de ne pas être comme les autres, d’être hors du groupe ? Qui de ces enfants devenus adultes ne sourit pas aujourd’hui, amèrement ou pleinement, de ses souvenirs d’exclusion ?

Attention fragile ! a pour but de sensibiliser les enfants à la richesse du vivre ensemble. Vivre avec les autres est plus simple et plus enrichissant que de vivre contre.

Nov
16
mar
FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’AMIENS
Nov 16 – Nov 19 Jour entier
FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’AMIENS
Cinéma – Dès 3 ans – Durée variable selon les films / Tarif unique : 2 € (séance tout public du 17 novembre) Pour les autres séances, se rapprocher du festival : www.fifam.fr► Du mardi 16 au vendredi 19 novembre à 10h et 14h (sauf le 17)
► Mercredi 17 novembre à 15h

Le Centre culturel Jacques Tati s’associe au 41ème Festival international du film d’Amiens en proposant un programme à destination du jeune public (programmation en cours, actualisée sur notre site internet).

Cette année, les films (courts et longs-métrages, d’animation ou de patrimoine) s’organisent autour d’un thème commun : la technique du stop-motion, qui consiste à animer des personnages en trois dimensions, image par image. Un travail titanesque mais qui permet aux petits comme aux grands de s’émerveiller !

La sélection 2021 proposera des classiques du genre, devenu culte par leur dimension aussi bien technique qu’artistique, mais également des objets plus rares venus des quatre coins du monde.

Un rendez-vous pour les familles et les scolaires à ne pas manquer… pour continuer à rêver !

Nov
17
mer
FRACTURES – PORTRAITS DES CORPS DANS LA VILLE
Nov 17 2021 – Jan 15 2022 Jour entier
FRACTURES – PORTRAITS DES CORPS DANS LA VILLE
Pluridisciplinaire – Du mercredi 17 novembre au samedi 15 janvier (à Tati)► VERNISSAGE LE MERCREDI 17 NOVEMBRE À 18H30

Projet collectif porté par Estelle Thoury, Susie Waroude et la Compagnie des Invisibles

C’est lors de la rencontre entre ces différents artistes d’horizons multiples et de la Compagnie des Invisibles qu’émerge le projet FRACTURE(S).

En effet, tous nourrissent des questionnements liés à la confrontation de l’individu face à la société et cela a été le point de départ de ce projet qui découle de l’ambition d’établir une galerie de portraits du territoire, de ses habitants, de leurs présences, de leurs inconscients et de leurs corporalités.

L’axe central de ce projet questionne la notion d’identité. L’acte artistique qui émerge de ces questions s’articule autour de la création d’un langage dans lequel est développée une approche sensible et spécifique du corps mis en scène.

FRACTURE(S) interroge la qualité d’être et tente de faire naître les prises de conscience sur l’être en soi présent en chacun de nous et son rapport avec le monde extérieur physique et concret. C’est un projet de territoire nourrit de ses habitants et de leurs rencontres avec des artistes plasticiens, illustrateurs, photographes, metteurs en scène, acteurs, marionnettistes pour tenter de trouver des réponses à ces questions existentielles et communes qui nous lient tous. Il s’agit ici d’essayer de rapprocher l’être humain de son environnement, de connaître son rapport avec la matière, que ce soit pour le détruire ou pour l’accepter et vivre en symbiose.

Vous l’aurez compris, les fractures peuvent être polymorphes de sens : elles peuvent être internes (psychique) comme externes (corporelle), individuelles comme collectives, sociales comme économiques.

FRACTURE(S) est un projet pluridisciplinaire qui a un double objectif : Le premier est un objectif social, celui de mettre en avant l’histoire individuelle des habitants du territoire de la métropole, de leur lien avec leur quartier et l’histoire collective de ces derniers. Chaque individu a un rapport différent avec son environnement. Ce projet consiste ainsi à donner la parole aux habitants pour qu’ils partagent «LEURS PAYSAGES». Par paysage, nous entendons « LEURS PAYSAGES INTERIEURS », leur sensibilité, leur imaginaires ainsi que leurs points de vues sur les divergences sociales qui nous entourent et qu’ils peuvent vivre au quotidien, leurs êtres profonds, leurs inconscients. La transmission de ces regards singuliers qualifie notre engagement artistique sur votre territoire. Quel meilleur moyen de raconter une ville que celui de raconter ses habitants ?

Ainsi la présence de deux artistes plasticiennes, photographes et l’engagement de plusieurs comédiens professionnels de la Compagnie des Invisibles sur un ensemble de cinq quartiers du territoire, vient composer avec l’image et les personnalités des habitants lors de séances photos en extérieurs, de balades contées et de happening artistiques où la création se co-construit sur la base de rencontres.

Deux artistes donc deux visions différentes des interactions entre les corps et la ville. Les deux photographes apportent des visions et des conceptions différentes de la fracture, de la fissure. L’une s’intéresse aux fractures psychiques de l’être, la dualité de l’être, les troubles qui émergent lors de la cassure de l’esprit. L’autre souhaite questionner les fractures physiques dans la ville : fissures murales et leurs interactions avec l’être humain…

Un projet lourd de sens qui établira ainsi un portrait multi-facette de la personnalité et de l’esprit en soulignant sa diversité d’être, sa diversité de pensées, sa diversité sociale…

Nov
21
dim
À NOS ADULTES
Nov 21 @ 16 h 30 min – Nov 22 @ 14 h 15 min
À NOS ADULTES

A nos adultes est un spectacle d’investigation sonore, gestuel et musical, orchestré par des paroles d’enfants sur leur vision du monde des « grands ».

Des interrogations sur ce monde, l’auteure Frédérique Charpentier en avait plein quand elle était petite dans les années 80 au 20ème siècle. Devenue adulte, c’est avec les observations des enfants d’aujourd’hui qu’elle essaye de comprendre en quoi elle s’est transformée…

L’enfant a un grand besoin d’investigation et (se) pose des questions qui peuvent bouleverser ou même déranger l’adulte que nous sommes devenus. Avec A nos adultes, nous donnons la parole à l’enfant-penseur, celui qui a le droit de questionner le monde qui l’entoure et d’exprimer son opinion sur la vie.

Nov
28
dim
EXTRANIMAL
Nov 28 @ 16 h 30 min – Nov 29 @ 10 h 30 min
EXTRANIMAL
Théâtre gestuel et musical / Création – Dès 6 mois – 30 min. / Tarif 2► Dimanche 28 novembre à 16h30
► Lundi 29 novembre à 9h30 et 10h30

Fascinée depuis longtemps par le monde animal, Françoise Purnode glane et compile ses curiosités, source inépuisable d’étonnement et d’émerveillement.

La nature a tout inventé. Elle a conçu toutes les manières de se déplacer, supprimé les ailes à certains oiseaux et paré de lumignons les créatures abyssales. Elle a créé mille formes et couleurs pour dissimuler et duper ou, au contraire, éblouir et séduire.

Extranimal propose un voyage à travers les comportements fascinants de certains animaux, comme une ouverture sur le monde, ses bizarreries, ses fantaisies ; une façon de s’en émerveiller, de les accepter aussi. Tout est là, avant nous, sous nos pieds, à portée de main. Il suffit d’observer…

Déc
1
mer
RONDE ROUGE
Déc 1 @ 16 h 30 min – Déc 2 @ 10 h 30 min
RONDE ROUGE

Ronde Rouge est un poème chorégraphique, une invitation au voyage sensoriel et imaginaire.

Après la couleur bleue et le tissu bleu manipulé dans Bout de Bleu (création 2018), Ronde Rouge est un grand ballon rouge qui déplace un personnage dans l’espace pour pouvoir explorer un monde jalonné de cubes rouges d’où émergent des surprises, des danses et des mots.

Le mouvement, la parole et le paysage sonore se répondent et tissent une trajectoire au personnage. A travers cet apprivoisement du monde, il se découvre, il devient lui-même un monde, une danse.

Déc
8
mer
DANSE DOUDOU DANSE
Déc 8 @ 16 h 30 min – Déc 9 @ 10 h 30 min
DANSE DOUDOU DANSE
Marionnette / Création – Dès 3 mois – 20min. / Tarif 2► Mercredi 8 décembre à 16h30
► Jeudi 9 décembre à 9h30 et 10h30

Une structure de doudous, du papier kraft, de la musique et des jolis mots. Une forme poétique sur l’arrivée et l’évolution d’un petit être.

Au début, au début il n’y avait rien… Une respiration, un souffle, un petit rien du tout. Et puis un froissement, un pli, une contraction, un battement, un ronflement, une caresse, un déchirement, un écho, une larme. Et tu es là, tu flottes, tu rampes, tu t’étires tu luttes, tu tombes, tu plies et enfin tu t’élèves…

Jan
10
lun
L’ÉTABLI
Jan 10 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
L’ÉTABLI
Théâtre musical – Dès 12 ans – 1h40 / Tarif 1► Lundi 10 janvier à 14h30 et 19h30

« Dix acteurs et musiciens font de la représentation un espace-temps inouï de justesse (…). Ils font bloc, comme un vrai collectif soudé quoi qu’il advienne, autour d’une même nécessité. C’est le plus bel hommage qu’on pouvait rendre au texte de Linhart. Ce théâtre-là émeut, mais, surtout, fait sens. Et ça, c’est énorme. »

Fabienne Pascaud – Télérama

« Un texte essentiel et un spectacle magnifique. »

Jérôme Garcin – Le Masque et la Plume – France Inter

Septembre 1968. Robert se fait embaucher comme ouvrier spécialisé à l’usine Citroën de la porte de Choisy. Il devient « établi ». L’Etabli c’est l’histoire d’une grève. C’est une épopée d’un an, juste après les événements, un trop-plein de bruits, de gestes répétés, de paroles d’ouvriers, de solitude, de découragement, et aussi de joie mais aussi d’espoir, de solidarité et de fraternité. Musique industrielle en live, mur d’acier, fumée, odeurs, vidéos, tout immerge le spectateur dans cette expérience humaine : ces mois de chaîne, avec les méthodes de surveillance et de répression, la résistance et la grève. Le spectacle est un hommage à l’engagement et au récit autobiographique de Robert Linhart, qui raconte magistralement ce que c’est, pour un français ou un immigré, d’être ouvrier dans une grande entreprise de la région parisienne.

Jan
20
jeu
LE MONSTRE ET FRANKENSTEIN
Jan 20 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
LE MONSTRE ET FRANKENSTEIN
Théâtre / Création – Dès 12 ans – 1h30 / Tarif 1► Jeudi 20 janvier à 14h30 et 19h30

Le Monstre et Frankenstein est une réécriture du roman épistolaire Frankenstein ou le Prométhée des temps modernes de Mary Shelley. Cette adaptation théâtrale met en avant le parcours du monstre créé par Victor Frankenstein de sa naissance à la grande poursuite à travers les glaciers du Pôle Nord.

Beaucoup de personnes pensent que le monstre du roman de Mary Shelley se nomme Frankenstein. L’une des tragédies de l’œuvre est qu’on ne lui donne même pas la dignité d’un nom. Ici, l’histoire est racontée à travers le prisme de la créature : elle y narre sa naissance, son abandon, sa découverte du monde et cette humanité à laquelle elle se confronte, cherche sa place. Elle questionne son existence et son rapport à l’autre. La créature naît pure et sera confrontée à la dureté et la complexité de l’espèce humaine, tout particulièrement à sa violence. Le besoin de ces réponses, comme moteur de la pièce, pousse la créature à lutter contre le rejet par tous les moyens, allant jusqu’au meurtre, la faisant devenir le monstre que tout le monde voit en elle.

Jan
26
mer
CARRÉ D’ART
Jan 26 – Mar 19 Jour entier
CARRÉ D’ART
Peinture – Du mercredi 26 janvier au samedi 19 mars► VERNISSAGE LE MERCREDI 26 JANVIER À 18H30

Carré d’art présente une exposition collective consacrée à la peinture. Le collectif est présent à Sains-en-Amiénois depuis 2014. Peintres amateurs, ils aiment se retrouver dans leur atelier pour aborder la peinture dans le respect de l’univers créatif de chacun.

Jan
27
jeu
BARBOTEUSES
Jan 27 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
BARBOTEUSES
Théâtre marionnettique / Création – Dès 15 ans – 40min. / Tarif 1► Jeudi 27 janvier à 14h30 et 19h30

A travers cette création, Fanchon Guillevic s’interroge sur la problématique de la prostitution et porte son regard sur le corps, le féminin, les principes de liberté, la sexualité et l’individu.

Attitudes féminines ? Injonctions masculines ? Principes de liberté ? Sexualité ? Travail du sexe ? Droits ? Stigmatisation ? Mépris ? Trois individus s’expriment, se répondent et se confondent quelque part dans le néant, le réel ou l’inconscient…

Le temps d’une représentation, Barboteuses questionne et donne à entendre quelques réalités qui semblent nous dépasser, mais qui ne sont pas si loin de nous finalement.

Fév
3
jeu
LUNE JAUNE OU LA BALLADE DE LEILA ET LEE
Fév 3 @ 14 h 30 min – Fév 4 @ 20 h 30 min
LUNE JAUNE OU LA BALLADE DE LEILA ET LEE
Théâtre – Dès 14 ans – 1h40 / Tarif 1► Jeudi 3 février à 14h30 et 19h30
► Vendredi 4 février à 20h30

Une tragédie moderne servie par un chœur tantôt ironique tantôt compatissant, qui préside au destin de Leila et de Lee, jusqu’à leur affranchissement de toute emprise.

Un titre qui sonne comme un titre de chanson, de ces chansons réalistes et édifiantes, une Murder Ballad, dans le nord de l’Angleterre, qui va mener nos deux jeunes héros jusqu’en Ecosse. Au départ, une embrouille comme une autre entre un beau-père et un adolescent. Un coup de surin, et le road trip commence. Lee ramasse Leila, une gamine paumée qui ne se sent vivre que lorsque qu’elle se scarifie les poignets et les voilà partis à la recherche du véritable père de Lee, à la recherche de celui qui pourra les sortir du pétrin, à la recherche d’eux-mêmes. Ken Loach n’est pas loin, avec sa grande dose d’humanité, de cette humanité qui nous fait voir la lumière et la beauté dans la nuit.

Après Dunsinane, le CaBaret GraBuge continue à explorer l’univers de David Greig : on y retrouve l’Ecosse, ses paysages, mais une Ecosse d’aujourd’hui, dont la nature continue à forger le destin des gens qui vont s’y perdre pour mieux savoir qui ils sont.

Fév
24
jeu
MES NUITS SONT PLUS BELLES QUE LE MONDE
Fév 24 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
MES NUITS SONT PLUS BELLES QUE LE MONDE
Théâtre – Drame comique – Dès 14 ans – 1h15 / Tarif 1► Jeudi 24 février à 14h30 et 19h30

« Il est temps que nos cœurs rejoignent les étoiles. »

Extrait – Mes nuits sont plus belles que le monde

Sur une scène couverte de bougies, une femme en robe de mariée raconte la tragédie qui s’est abattue sur elle. Le jour de son mariage, son fiancé est mort dans un accident de voiture, la laissant seule devant l’autel en proie au plus profond des désespoirs. Mais qu’en est-il réellement ?

Mes nuits sont plus belles que le monde est un seule en scène oscillant entre l’humour noir et le drame pathétique d’une femme en quête d’une certaine forme de bonheur auquel nous aspirons toutes et tous d’une manière ou d’une autre.

Mar
3
jeu
CHRONIQUES DE LA FIN (DES MONDES)
Mar 3 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
CHRONIQUES DE LA FIN (DES MONDES)
Théâtre / Création – Dès 11 ans – 1h30 / Tarif 1► Jeudi 3 mars à 14h30 et 19h30

Les Chroniques de la fin (des mondes) nous embarquent dans un voyage où l’humain est au centre.

La fin du monde approche. Et vous êtes, chers passagers, à bord d’un vaisseau qui vous emmènera dans l’espace. Cependant, une heure avant le décollage, un problème technique survient. C’est durant ce temps incertain que nous allons retracer ensemble les raisons qui nous ont menés à cette fin du monde.

Par le rire, le fantastique et la science-fiction, Chroniques de la fin (des mondes) interroge la notion de fin en exposant la vie de personnages qui vivent une fin du monde. Que celle-ci soit quotidienne, tragique, poétique ou qu’elle touche à vos plus intimes convictions, nous vous garantissons un voyage surprenant où il y a un après.

Chroniques de la fin (des mondes) est librement adapté de la pièce Chroniques de Peter Sanchidrian de José Padilla aux Editions Les Solitaires Intempestifs.

Mar
15
mar
SÉISME
Mar 15 @ 19 h 30 min – Mar 18 @ 14 h 30 min
SÉISME
Théâtre – Dès 14 ans – 1h30 / Tarif 1► Mardi 15 mars à 19h30
► Mercredi 16 mars à 19h30
► Jeudi 17 mars à 14h30
► Vendredi 18 mars à 14h30

Nouvel artiste associé de la Comédie de Picardie, Arnaud Anckaert présente une œuvre de l’auteur britannique Duncan Macmillan. Séisme met en scène un couple d’aujourd’hui qui s’interroge sur la décision d’avoir un enfant.

A partir de l’idée d’avoir un bébé, la conversation qu’engage le couple que forment F et H traverse toute leur histoire et interroge autant l’état du monde que la question de l’engagement.

Ce qui sous-tend leur relation au monde, et qui se manifeste de manière éclatée et plurielle, c’est la peur. Face à une pluralité de défis – l’urgence écologique, le terrorisme, un monde libéral peu enclin à favoriser le bien commun… -, leur dialogue autour d’un avenir à construire emprunte des chemins ni balisés ni attendus, des chemins vivifiants laissant surgir humour et émotion.

La mise en scène d’Arnaud Anckaert accorde au rythme et au sens des mots toute leur amplitude, dans un espace très épuré. La crise symptomatique qui éprouve ce couple de trentenaires traduit une immense incertitude face à l’avenir.

Interprétée par Shams El Karoui et Maxime Guyon, la partition révèle l’essentiel avec finesse et sensibilité.

Mar
30
mer
BRITANNICUS
Mar 30 @ 19 h 30 min – Avr 8 @ 20 h 30 min
BRITANNICUS
Théâtre musical – Dès 12 ans – 2h30 avec entracte / Tarif 1► Mercredi 30 mars 19h30
► Jeudi 31 mars 14h et 19h30
► Vendredi 1er avril 10h et 20h30
► Samedi 2 avril 20h30
► Dimanche 3 avril 16h30
► Mardi 5 avril 14h et 19h30
► Mercredi 6 avril 19h30
► Jeudi 7 avril 14h et 19h30
► Vendredi 8 avril 10h et 20h30

Cette enquête autour de la nature humaine est un condensé intense et radical d’une société éteinte, mais dont les nombreux échos nous parviennent encore…

L’action se situe en 56 à Rome, et mêle intimement rivalité amoureuse et conflit politique : après avoir empoisonné l’Empereur Claudius, son troisième mari, qui lui-même l’avait épousé en secondes noces, Agrippine a écarté du pouvoir Britannicus, fils de Claudius et prince légitime, au profit de son propre fils, le tumultueux Néron…

Mais Britannicus et Néron, demi-frères ennemis, sont amoureux l’un et l’autre de la princesse Junie. Face au jeune Empereur en proie à ses mauvais instincts, Junie doit faire un choix déchirant : ou bien rester fidèle à Britannicus, Prince déchu, et provoquer sa mort, ou bien lui sauver la vie et sacrifier son amour en cédant aux avances de Néron. Les intérêts politiques et les trahisons, et la fureur naissante de Néron, cavalier seul, dictateur débutant et cruel, auront raison de cet amour…

Créé en 2021 en plein confinement, Britannicus revient (enfin) en 2022, à Amiens mais aussi tout mai à Paris…

Mai
5
jeu
COMMENT ON FREINE ?
Mai 5 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
COMMENT ON FREINE ?
Théâtre contemporain – Dès 10 ans – 1h10 / Tarif 1► Jeudi 5 mai à 14h30 et 19h30

Comment on freine ? nous entraîne vers la question de la délocalisation, des conditions de production de nos objets usuels à l’autre bout du monde. Quel est le coût environnemental et humain d’un T-shirt à 2 euros ?

En France. Un appartement vide. Des cartons. Un homme attend. Il a attendu pendant des mois. La femme rentre. Le couple se retrouve dans un nouveau nid, un futur chez eux.

A Dacca, à des milliers de kilomètres, l’usine textile du Rana Plaza s’effondre. Plus de mille cent morts. Les étiquettes de Camaïeu, Carrefour, Auchan, Mango, Benetton sont retrouvées dans les décombres.

Entre ces deux événements lointains, quel fil peut se tisser ?

Mai
19
jeu
ROMÉO ET JULIETTE
Mai 19 @ 14 h 30 min – Mai 20 @ 10 h 00 min
ROMÉO ET JULIETTE

« Jamais il n’y eut d’histoire plus douloureuse que celle de Juliette et de son Roméo… »

William Shakespeare

Un hymne à l’amour, une ode à la mort. Un bonheur à portée de main que le poing du destin s’acharne à écraser. La fraîcheur et la vitalité de la jeunesse que le monde cherche à cadenasser et raisonner. Une tragédie ésotérique, où l’expérience de l’amour ne peut que s’accomplir dans la séparation terrestre des deux amants, propice à leur union dans le céleste.

Après Le Malade imaginaire et Cyrano de Bergerac, le Rollmops Théâtre s’attaque à un nouveau monument du répertoire et met toute sa créativité, son imaginaire et sa générosité pour sublimer le texte du Barde de Stratford. Quelle plus belle histoire à vous conter que celle des mythiques amants de Vérone ?