Calendar

actos 45 mg tablet

Sep
11
sam
ВЯОUСНKІ #3 |BЯOUCHKI BEAT
Sep 11 @ 15 h 00 min – 21 h 00 min
ВЯОUСНKІ #3 |BЯOUCHKI BEAT
Pluridisciplinaire – Tout public – Gratuit► Samedi 11 septembre de 15h à 21h (en extérieur)

« Move your feet to the rythm of the beat. »

http://associationdesediteurs.com/93680-paxlovid-prescription-or-over-the-counter-12193/ BЯOUCHKI (Eté 1961)

paxlovid covid cost Même si ça nous ferait gagner quelques lignes, inutile maintenant de présenter BЯOUCHKI, Petit Pépère des arts modernes, et Champion du Monde invaincu dans 32 disciplines depuis 1964, date tragique de sa disparition… Oukilé ? Nul ne le sait. Koikilfé ? Non plus. Son génie transpire, et soupire de nos cœurs en vacances.

https://pion.pl/31218-paxlovid-can-i-buy-5133/ Les vacances justement : Eté 1961, sur une petite île au large de l’Espagne, BЯOUCHKI flâne sur la plage quand une bande de jeunes désœuvrés l’apostrophe :

https://technolojist.com/98687-paxlovid-online-31055/ « Monsieur, vous ne sauriez pas où on peut mettre un peu de musique ici ? »

https://electrokits.ro/32087-paxlovid-prescribing-alberta-29529/ BЯOUCHKI, sans dire un mot, tourna les talons. Et revint dix minutes plus tard avec une platine, une sono de fortune, sa collection de 10300 vinyles et une rallonge de 50m… Ibiza était né. Et depuis des décennies, sur la plage, on guette le retour de BЯOUCHKI, inventeur génial de la musique électronique et du Beat… Il ne revint jamais. Aujourd’hui à Ibiza, c’est David Guetta qui met les disques. C’est bien, mais sans plus… A peine se souvient-on de cet homme qui arpentait la plage en hurlant « Tell me why ! ».

Cet homme, qu’on célèbre depuis trois ans chaque début de saison au Centre culturel Jacques Tati, c’est BЯOUCHKI. Et Daft Punk et Depeche Mode lui doivent tout.

Sep
22
mer
RESPIRER SE RETROUVER – YOANN LEGROS
Sep 22 – Oct 30 Jour entier
RESPIRER SE RETROUVER – YOANN LEGROS
Photographie – Du mercredi 22 septembre au samedi 30 octobre► VERNISSAGE LE MERCREDI 22 SEPTEMBRE À 18H30

Il me semble que l’être humain traverse la vie comme nous respirons. Pas assez plein, trop vide, pas assez vide, trop plein, contraction, relâchement, notre corps et notre âme ondulent au gré des oscillations du « réel ». Celui vécu tout comme celui que nous nous imaginons.

Inspirer : se gorger d’énergie et pourtant prendre ce qui vient sans avoir conscience immédiatement de ce dont il s’agit. Expirer : se défaire des tensions, bonnes ou mauvaises, expulser au possible ce que l’on ne peut garder, malgré les dépôts, malgré les affects. Respirer était donc pour moi ce concept aux nuances douces et amères, symbole de cette petite tempête, belle mais difficile, qu’il nous faut traverser au cours de notre existence.

Cette exposition s’est donc pensée comme mettant en lumière les moments de calme, de tension, de silence et de bruit, l’espoir de se retrouver parfois, revenir vers soi. Dans cet élan cathartique qui débute en premier lieu par un cheminement intérieur.

Oct
8
ven
LA DISPARUE
Oct 8 @ 20 h 30 min – Oct 9 @ 22 h 00 min
LA DISPARUE
Théâtre / Création – Dès 14 ans – 1h30 / Tarif 1► Vendredi 8 octobre à 20h30
► Samedi 9 octobre à 20h30

La Disparue est une pièce en sept scènes/monologues d’après Tejas Verdes de Fermín Cabal, publiée en 2004 par Ñaque, une petite maison d’éditions de Ciudad Real en Espagne.

Ecrite avec le Chili du général Pinochet comme référence historique, la pièce dont le titre original, Tejas Verdes, est le nom d’un célèbre centre de détention et de torture de l’ère du dictateur chilien, a pour personnage central une jeune disparue. Celle-ci, qui apparait elle-même dans la première et la dernière de ces sept scènes, est présentée, « racontée » par, dans l’ordre, une de ses amies, une doctoresse l’ayant soignée, une fossoyeuse, sa délatrice et une avocate espagnole au service de la dictature chilienne.

Cette pièce qui va au-delà de la seule expérience chilienne est donc un hommage aux disparu-e-s de tous les drames politiques de tous les pays.

Oct
12
mar
AMOK 1920
Oct 12 @ 19 h 30 min – 20 h 45 min
AMOK 1920

Amok 1920 propose une plongée en texte et en musique au cœur des années folles, à l’heure de la mise en place de la « société industrielle de consommation dirigée ».

De l’Armistice à la crise de 1929, entre les emballements d’une économie boostée à la spéculation et le dénuement des laissés pour compte, Amok 1920 s’ancre dans un jeu de résonances entre présent et passé en s’attachant à la formidable énergie que ces années insufflent en terme de liberté d’expression (le surréalisme, l’avant-garde de Montparnasse), de résistance (le jazz en période de ségrégation raciale) et d’insolence (la chaotique émancipation des femmes, la charge érotique comme pied de nez aux codes bourgeois et au colonialisme…).

Amok 1920 permet au trio Adèle Chignon (voix, guitare, contrebasse) d’aborder un répertoire musical vaste et cosmopolite, qui s’étend du chant lyrique (Erik Satie) au caf’conc’ (Kiki de Montparnasse, Marie Dubas, Maurice Chevalier), de la chanson réaliste (Fréhel, Berthe Sylva) au tango (Kurt Weil) en passant par le jazz (Duke Ellington, Cab Callaway), le gospel (Mahalia Jackson) et le blues (Bessie Smith, Louis Armstrong)…

A la lisière de la musique et du théâtre, Amok 1920 s’articule autour de la folie qui s’est emparée de ces années avant que les dérives de la finance et le crack boursier ne mettent brutalement fin à la fête.

Oct
16
sam
ORPHÉE AUX ENFERS
Oct 16 @ 20 h 30 min – 23 h 00 min
ORPHÉE AUX ENFERS
Théâtre – Dès 6 ans – 2h30 avec entracte / Tarif 1► Samedi 16 octobre à 20h30

Orphée aux enfers est un opéra bouffe, une féerie à grand spectacle, brillante et pétillante ! Le premier grand succès de Jacques Offenbach.

C’est une folie que cette histoire de couples en crise, d’Olympe en révolte, d’Enfers orgiaques où chacun ne pense qu’à son propre plaisir et ne rêve que de fête, de séduction, d’amour et s’en donne à cœur joie ! Tout brille dans cet opéra, tout est prétexte à chansons, la verve satirique de son livret autant que la qualité de sa partition musicale sont proprement jubilatoires !

Oct
22
ven
FLEXIBLE, HOP HOP !
Oct 22 @ 20 h 30 min – Oct 23 @ 21 h 45 min
FLEXIBLE, HOP HOP !
Théâtre – Dès 10 ans – 1h15 / Tarif 1►Vendredi 22 octobre à 20h30
►Samedi 23 octobre à 20h30

Flexible, hop hop ! est une comédie ancrée dans une réalité économique. Il y est question de délocalisations, de reconversions, de compétences et d’ascenseur social. C’est une pièce qui oscille entre le burlesque et la tendresse, le comique et l’empathie.

Un et Deux sont employés chez Interklang, l’usine où l’on produit les meilleurs Klang ! du marché. Pourtant, même sans machine et avec toutes les aides possibles, c’est encore trop cher pour leurs patrons. La pépinière de réinsertion pourra-t-elle les aider à trouver la solution ?

La musicalité de la langue d’Emmanuel Darley, les rythmes des personnages et la volonté de faire rire sur ce que ce monde peut avoir de violent ne seront pas sans évoquer l’univers de Tati ou de Chaplin.

Nov
14
dim
ATTENTION FRAGILE !
Nov 14 @ 16 h 30 min – Nov 15 @ 14 h 15 min
ATTENTION FRAGILE !
Spectacle visuel et burlesque – Dès 4 ans – 40min. / Tarif 2► Dimanche 14 novembre à 16h30
► Lundi 15 novembre à 10h et 14h15

Attention fragile ! est une invitation à regarder à la loupe grossissante ce qu’il se passe quand on ne se fie qu’à l’emballage.

Des bonhommes-cartons sans tête. Juste un corps-boîte, des jambes et des bras. Des bonhommes-cartons très différents… Et des rencontres. Pour s’imiter, se ressembler, se confondre, s’affronter, se différencier, se surprendre, se découvrir, s’accepter…

Qui, dans son enfance, n’a jamais ressenti cette désagréable impression de ne pas être comme les autres, d’être hors du groupe ? Qui de ces enfants devenus adultes ne sourit pas aujourd’hui, amèrement ou pleinement, de ses souvenirs d’exclusion ?

Attention fragile ! a pour but de sensibiliser les enfants à la richesse du vivre ensemble. Vivre avec les autres est plus simple et plus enrichissant que de vivre contre.

Nov
16
mar
FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’AMIENS
Nov 16 – Nov 19 Jour entier
FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D’AMIENS
Cinéma – Dès 3 ans – Durée variable selon les films / Tarif unique : 2 € (séance tout public du 17 novembre) Pour les autres séances, se rapprocher du festival : www.fifam.fr► Du mardi 16 au vendredi 19 novembre à 10h et 14h (sauf le 17)
► Mercredi 17 novembre à 15h

Le Centre culturel Jacques Tati s’associe au 41ème Festival international du film d’Amiens en proposant un programme à destination du jeune public (programmation en cours, actualisée sur notre site internet).

Cette année, les films (courts et longs-métrages, d’animation ou de patrimoine) s’organisent autour d’un thème commun : la technique du stop-motion, qui consiste à animer des personnages en trois dimensions, image par image. Un travail titanesque mais qui permet aux petits comme aux grands de s’émerveiller !

La sélection 2021 proposera des classiques du genre, devenu culte par leur dimension aussi bien technique qu’artistique, mais également des objets plus rares venus des quatre coins du monde.

Un rendez-vous pour les familles et les scolaires à ne pas manquer… pour continuer à rêver !

Nov
17
mer
FRACTURES – PORTRAITS DES CORPS DANS LA VILLE
Nov 17 2021 – Jan 15 2022 Jour entier
FRACTURES – PORTRAITS DES CORPS DANS LA VILLE
Pluridisciplinaire – Du mercredi 17 novembre au samedi 15 janvier (à Tati)► VERNISSAGE LE MERCREDI 17 NOVEMBRE À 18H30

Projet collectif porté par Estelle Thoury, Susie Waroude et la Compagnie des Invisibles

C’est lors de la rencontre entre ces différents artistes d’horizons multiples et de la Compagnie des Invisibles qu’émerge le projet FRACTURE(S).

En effet, tous nourrissent des questionnements liés à la confrontation de l’individu face à la société et cela a été le point de départ de ce projet qui découle de l’ambition d’établir une galerie de portraits du territoire, de ses habitants, de leurs présences, de leurs inconscients et de leurs corporalités.

L’axe central de ce projet questionne la notion d’identité. L’acte artistique qui émerge de ces questions s’articule autour de la création d’un langage dans lequel est développée une approche sensible et spécifique du corps mis en scène.

FRACTURE(S) interroge la qualité d’être et tente de faire naître les prises de conscience sur l’être en soi présent en chacun de nous et son rapport avec le monde extérieur physique et concret. C’est un projet de territoire nourrit de ses habitants et de leurs rencontres avec des artistes plasticiens, illustrateurs, photographes, metteurs en scène, acteurs, marionnettistes pour tenter de trouver des réponses à ces questions existentielles et communes qui nous lient tous. Il s’agit ici d’essayer de rapprocher l’être humain de son environnement, de connaître son rapport avec la matière, que ce soit pour le détruire ou pour l’accepter et vivre en symbiose.

Vous l’aurez compris, les fractures peuvent être polymorphes de sens : elles peuvent être internes (psychique) comme externes (corporelle), individuelles comme collectives, sociales comme économiques.

FRACTURE(S) est un projet pluridisciplinaire qui a un double objectif : Le premier est un objectif social, celui de mettre en avant l’histoire individuelle des habitants du territoire de la métropole, de leur lien avec leur quartier et l’histoire collective de ces derniers. Chaque individu a un rapport différent avec son environnement. Ce projet consiste ainsi à donner la parole aux habitants pour qu’ils partagent «LEURS PAYSAGES». Par paysage, nous entendons « LEURS PAYSAGES INTERIEURS », leur sensibilité, leur imaginaires ainsi que leurs points de vues sur les divergences sociales qui nous entourent et qu’ils peuvent vivre au quotidien, leurs êtres profonds, leurs inconscients. La transmission de ces regards singuliers qualifie notre engagement artistique sur votre territoire. Quel meilleur moyen de raconter une ville que celui de raconter ses habitants ?

Ainsi la présence de deux artistes plasticiennes, photographes et l’engagement de plusieurs comédiens professionnels de la Compagnie des Invisibles sur un ensemble de cinq quartiers du territoire, vient composer avec l’image et les personnalités des habitants lors de séances photos en extérieurs, de balades contées et de happening artistiques où la création se co-construit sur la base de rencontres.

Deux artistes donc deux visions différentes des interactions entre les corps et la ville. Les deux photographes apportent des visions et des conceptions différentes de la fracture, de la fissure. L’une s’intéresse aux fractures psychiques de l’être, la dualité de l’être, les troubles qui émergent lors de la cassure de l’esprit. L’autre souhaite questionner les fractures physiques dans la ville : fissures murales et leurs interactions avec l’être humain…

Un projet lourd de sens qui établira ainsi un portrait multi-facette de la personnalité et de l’esprit en soulignant sa diversité d’être, sa diversité de pensées, sa diversité sociale…

Nov
21
dim
À NOS ADULTES
Nov 21 @ 16 h 30 min – Nov 22 @ 14 h 15 min
À NOS ADULTES

A nos adultes est un spectacle d’investigation sonore, gestuel et musical, orchestré par des paroles d’enfants sur leur vision du monde des « grands ».

Des interrogations sur ce monde, l’auteure Frédérique Charpentier en avait plein quand elle était petite dans les années 80 au 20ème siècle. Devenue adulte, c’est avec les observations des enfants d’aujourd’hui qu’elle essaye de comprendre en quoi elle s’est transformée…

L’enfant a un grand besoin d’investigation et (se) pose des questions qui peuvent bouleverser ou même déranger l’adulte que nous sommes devenus. Avec A nos adultes, nous donnons la parole à l’enfant-penseur, celui qui a le droit de questionner le monde qui l’entoure et d’exprimer son opinion sur la vie.

Nov
28
dim
EXTRANIMAL
Nov 28 @ 16 h 30 min – Nov 29 @ 10 h 30 min
EXTRANIMAL
Théâtre gestuel et musical / Création – Dès 6 mois – 30 min. / Tarif 2► Dimanche 28 novembre à 16h30
► Lundi 29 novembre à 9h30 et 10h30

Fascinée depuis longtemps par le monde animal, Françoise Purnode glane et compile ses curiosités, source inépuisable d’étonnement et d’émerveillement.

La nature a tout inventé. Elle a conçu toutes les manières de se déplacer, supprimé les ailes à certains oiseaux et paré de lumignons les créatures abyssales. Elle a créé mille formes et couleurs pour dissimuler et duper ou, au contraire, éblouir et séduire.

Extranimal propose un voyage à travers les comportements fascinants de certains animaux, comme une ouverture sur le monde, ses bizarreries, ses fantaisies ; une façon de s’en émerveiller, de les accepter aussi. Tout est là, avant nous, sous nos pieds, à portée de main. Il suffit d’observer…

Déc
1
mer
RONDE ROUGE
Déc 1 @ 16 h 30 min – Déc 2 @ 10 h 30 min
RONDE ROUGE

Ronde Rouge est un poème chorégraphique, une invitation au voyage sensoriel et imaginaire.

Après la couleur bleue et le tissu bleu manipulé dans Bout de Bleu (création 2018), Ronde Rouge est un grand ballon rouge qui déplace un personnage dans l’espace pour pouvoir explorer un monde jalonné de cubes rouges d’où émergent des surprises, des danses et des mots.

Le mouvement, la parole et le paysage sonore se répondent et tissent une trajectoire au personnage. A travers cet apprivoisement du monde, il se découvre, il devient lui-même un monde, une danse.

Déc
8
mer
DANSE DOUDOU DANSE
Déc 8 @ 16 h 30 min – Déc 9 @ 10 h 30 min
DANSE DOUDOU DANSE
Marionnette / Création – Dès 3 mois – 20min. / Tarif 2► Mercredi 8 décembre à 16h30
► Jeudi 9 décembre à 9h30 et 10h30

Une structure de doudous, du papier kraft, de la musique et des jolis mots. Une forme poétique sur l’arrivée et l’évolution d’un petit être.

Au début, au début il n’y avait rien… Une respiration, un souffle, un petit rien du tout. Et puis un froissement, un pli, une contraction, un battement, un ronflement, une caresse, un déchirement, un écho, une larme. Et tu es là, tu flottes, tu rampes, tu t’étires tu luttes, tu tombes, tu plies et enfin tu t’élèves…

Jan
10
lun
L’ÉTABLI
Jan 10 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
L’ÉTABLI
Théâtre musical – Dès 12 ans – 1h40 / Tarif 1► Lundi 10 janvier à 14h30 et 19h30

« Dix acteurs et musiciens font de la représentation un espace-temps inouï de justesse (…). Ils font bloc, comme un vrai collectif soudé quoi qu’il advienne, autour d’une même nécessité. C’est le plus bel hommage qu’on pouvait rendre au texte de Linhart. Ce théâtre-là émeut, mais, surtout, fait sens. Et ça, c’est énorme. »

Fabienne Pascaud – Télérama

« Un texte essentiel et un spectacle magnifique. »

Jérôme Garcin – Le Masque et la Plume – France Inter

Septembre 1968. Robert se fait embaucher comme ouvrier spécialisé à l’usine Citroën de la porte de Choisy. Il devient « établi ». L’Etabli c’est l’histoire d’une grève. C’est une épopée d’un an, juste après les événements, un trop-plein de bruits, de gestes répétés, de paroles d’ouvriers, de solitude, de découragement, et aussi de joie mais aussi d’espoir, de solidarité et de fraternité. Musique industrielle en live, mur d’acier, fumée, odeurs, vidéos, tout immerge le spectateur dans cette expérience humaine : ces mois de chaîne, avec les méthodes de surveillance et de répression, la résistance et la grève. Le spectacle est un hommage à l’engagement et au récit autobiographique de Robert Linhart, qui raconte magistralement ce que c’est, pour un français ou un immigré, d’être ouvrier dans une grande entreprise de la région parisienne.

Jan
20
jeu
MONSTRE
Jan 20 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
MONSTRE

Théâtre / Création – Dès 12 ans – 1h45 / Tarif 1► Jeudi 20 janvier à 14h30 et 19h30

Monstre est une réécriture du roman épistolaire Frankenstein ou le Prométhée des temps modernes de Mary Shelley. Cette adaptation théâtrale met en avant le parcours du monstre créé par Victor Frankenstein de sa naissance à la grande poursuite à travers les glaciers du Pôle Nord.

Beaucoup de personnes pensent que le monstre du roman de Mary Shelley se nomme Frankenstein. L’une des tragédies de l’œuvre est qu’on ne lui donne même pas la dignité d’un nom. Ici, l’histoire est racontée à travers le prisme de la créature : elle y narre sa naissance, son abandon, sa découverte du monde et cette humanité à laquelle elle se confronte, cherche sa place. Elle questionne son existence et son rapport à l’autre. La créature naît pure et sera confrontée à la dureté et la complexité de l’espèce humaine, tout particulièrement à sa violence. Le besoin de ces réponses, comme moteur de la pièce, pousse la créature à lutter contre le rejet par tous les moyens, allant jusqu’au meurtre, la faisant devenir le monstre que tout le monde voit en elle.

Jan
26
mer
CARRÉ D’ART
Jan 26 – Mar 19 Jour entier
CARRÉ D’ART
Peinture – Du mercredi 26 janvier au samedi 19 mars► VERNISSAGE LE MERCREDI 26 JANVIER À 18H30

Carré d’art présente une exposition collective consacrée à la peinture. Le collectif est présent à Sains-en-Amiénois depuis 2014. Peintres amateurs, ils aiment se retrouver dans leur atelier pour aborder la peinture dans le respect de l’univers créatif de chacun.

Jan
27
jeu
BARBOTEUSES
Jan 27 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
BARBOTEUSES
Théâtre marionnettique / Création – Dès 15 ans – 40min. / Tarif 1► Jeudi 27 janvier à 14h30 et 19h30

A travers cette création, Fanchon Guillevic s’interroge sur la problématique de la prostitution et porte son regard sur le corps, le féminin, les principes de liberté, la sexualité et l’individu.

Attitudes féminines ? Injonctions masculines ? Principes de liberté ? Sexualité ? Travail du sexe ? Droits ? Stigmatisation ? Mépris ? Trois individus s’expriment, se répondent et se confondent quelque part dans le néant, le réel ou l’inconscient…

Le temps d’une représentation, Barboteuses questionne et donne à entendre quelques réalités qui semblent nous dépasser, mais qui ne sont pas si loin de nous finalement.

Fév
3
jeu
LUNE JAUNE OU LA BALLADE DE LEILA ET LEE
Fév 3 @ 14 h 30 min – Fév 4 @ 20 h 30 min
LUNE JAUNE OU LA BALLADE DE LEILA ET LEE
Théâtre – Dès 14 ans – 1h40 / Tarif 1
► Jeudi 3 février à 14h30 et 19h30
► Vendredi 4 février à 20h30

Une tragédie moderne servie par un chœur tantôt ironique tantôt compatissant, qui préside au destin de Leila et de Lee, jusqu’à leur affranchissement de toute emprise.

Un titre qui sonne comme un titre de chanson, de ces chansons réalistes et édifiantes, une Murder Ballad, dans le nord de l’Angleterre, qui va mener nos deux jeunes héros jusqu’en Ecosse. Au départ, une embrouille comme une autre entre un beau-père et un adolescent. Un coup de surin, et le road trip commence. Lee ramasse Leila, une gamine paumée qui ne se sent vivre que lorsque qu’elle se scarifie les poignets et les voilà partis à la recherche du véritable père de Lee, à la recherche de celui qui pourra les sortir du pétrin, à la recherche d’eux-mêmes. Ken Loach n’est pas loin, avec sa grande dose d’humanité, de cette humanité qui nous fait voir la lumière et la beauté dans la nuit.

Après Dunsinane, le CaBaret GraBuge continue à explorer l’univers de David Greig : on y retrouve l’Ecosse, ses paysages, mais une Ecosse d’aujourd’hui, dont la nature continue à forger le destin des gens qui vont s’y perdre pour mieux savoir qui ils sont.

Fév
24
jeu
MES NUITS SONT PLUS BELLES QUE LE MONDE
Fév 24 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
MES NUITS SONT PLUS BELLES QUE LE MONDE
Théâtre – Drame comique – Dès 14 ans – 1h15 / Tarif 1► Jeudi 24 février à 14h30 et 19h30

« Il est temps que nos cœurs rejoignent les étoiles. »

Extrait – Mes nuits sont plus belles que le monde

Sur une scène couverte de bougies, une femme en robe de mariée raconte la tragédie qui s’est abattue sur elle. Le jour de son mariage, son fiancé est mort dans un accident de voiture, la laissant seule devant l’autel en proie au plus profond des désespoirs. Mais qu’en est-il réellement ?

Mes nuits sont plus belles que le monde est un seule en scène oscillant entre l’humour noir et le drame pathétique d’une femme en quête d’une certaine forme de bonheur auquel nous aspirons toutes et tous d’une manière ou d’une autre.

Mar
3
jeu
CHRONIQUES DE LA FIN (DES MONDES)
Mar 3 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
CHRONIQUES DE LA FIN (DES MONDES)
Théâtre / Création – Dès 11 ans – 1h30 / Tarif 1► Jeudi 3 mars à 14h30 et 19h30

Les Chroniques de la fin (des mondes) nous embarquent dans un voyage où l’humain est au centre.

La fin du monde approche. Et vous êtes, chers passagers, à bord d’un vaisseau qui vous emmènera dans l’espace. Cependant, une heure avant le décollage, un problème technique survient. C’est durant ce temps incertain que nous allons retracer ensemble les raisons qui nous ont menés à cette fin du monde.

Par le rire, le fantastique et la science-fiction, Chroniques de la fin (des mondes) interroge la notion de fin en exposant la vie de personnages qui vivent une fin du monde. Que celle-ci soit quotidienne, tragique, poétique ou qu’elle touche à vos plus intimes convictions, nous vous garantissons un voyage surprenant où il y a un après.

Chroniques de la fin (des mondes) est librement adapté de la pièce Chroniques de Peter Sanchidrian de José Padilla aux Editions Les Solitaires Intempestifs.

Mar
16
mer
SÉISME
Mar 16 @ 19 h 30 min – Mar 17 @ 14 h 30 min
SÉISME
Théâtre – Dès 14 ans – 1h30 / Tarif 1
► Mercredi 16 mars à 19h30
► Jeudi 17 mars à 14h30

Nouvel artiste associé de la Comédie de Picardie, Arnaud Anckaert présente une œuvre de l’auteur britannique Duncan Macmillan. Séisme met en scène un couple d’aujourd’hui qui s’interroge sur la décision d’avoir un enfant.

A partir de l’idée d’avoir un bébé, la conversation qu’engage le couple que forment F et H traverse toute leur histoire et interroge autant l’état du monde que la question de l’engagement.

Ce qui sous-tend leur relation au monde, et qui se manifeste de manière éclatée et plurielle, c’est la peur. Face à une pluralité de défis – l’urgence écologique, le terrorisme, un monde libéral peu enclin à favoriser le bien commun… -, leur dialogue autour d’un avenir à construire emprunte des chemins ni balisés ni attendus, des chemins vivifiants laissant surgir humour et émotion.

La mise en scène d’Arnaud Anckaert accorde au rythme et au sens des mots toute leur amplitude, dans un espace très épuré. La crise symptomatique qui éprouve ce couple de trentenaires traduit une immense incertitude face à l’avenir.

Interprétée par Shams El Karoui et Maxime Guyon, la partition révèle l’essentiel avec finesse et sensibilité.

Mar
30
mer
BRITANNICUS
Mar 30 @ 19 h 30 min – Avr 8 @ 20 h 30 min
BRITANNICUS
Théâtre musical – Dès 12 ans – 2h30 avec entracte / Tarif 1► Mercredi 30 mars 19h30
► Jeudi 31 mars 14h et 19h30
► Vendredi 1er avril 10h et 20h30
► Samedi 2 avril 20h30
► Dimanche 3 avril 16h30
► Mardi 5 avril 14h et 19h30
► Mercredi 6 avril 19h30
► Jeudi 7 avril 14h et 19h30
► Vendredi 8 avril 10h et 20h30

Cette enquête autour de la nature humaine est un condensé intense et radical d’une société éteinte, mais dont les nombreux échos nous parviennent encore…

L’action se situe en 56 à Rome, et mêle intimement rivalité amoureuse et conflit politique : après avoir empoisonné l’Empereur Claudius, son troisième mari, qui lui-même l’avait épousé en secondes noces, Agrippine a écarté du pouvoir Britannicus, fils de Claudius et prince légitime, au profit de son propre fils, le tumultueux Néron…

Mais Britannicus et Néron, demi-frères ennemis, sont amoureux l’un et l’autre de la princesse Junie. Face au jeune Empereur en proie à ses mauvais instincts, Junie doit faire un choix déchirant : ou bien rester fidèle à Britannicus, Prince déchu, et provoquer sa mort, ou bien lui sauver la vie et sacrifier son amour en cédant aux avances de Néron. Les intérêts politiques et les trahisons, et la fureur naissante de Néron, cavalier seul, dictateur débutant et cruel, auront raison de cet amour…

Créé en 2021 en plein confinement, Britannicus revient (enfin) en 2022, à Amiens mais aussi tout mai à Paris…

Mai
5
jeu
COMMENT ON FREINE ?
Mai 5 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
COMMENT ON FREINE ?
Théâtre contemporain – Dès 10 ans – 1h10 / Tarif 1► Jeudi 5 mai à 14h30 et 19h30

Comment on freine ? nous entraîne vers la question de la délocalisation, des conditions de production de nos objets usuels à l’autre bout du monde. Quel est le coût environnemental et humain d’un T-shirt à 2 euros ?

En France. Un appartement vide. Des cartons. Un homme attend. Il a attendu pendant des mois. La femme rentre. Le couple se retrouve dans un nouveau nid, un futur chez eux.

A Dacca, à des milliers de kilomètres, l’usine textile du Rana Plaza s’effondre. Plus de mille cent morts. Les étiquettes de Camaïeu, Carrefour, Auchan, Mango, Benetton sont retrouvées dans les décombres.

Entre ces deux événements lointains, quel fil peut se tisser ?

Mai
19
jeu
ROMÉO ET JULIETTE
Mai 19 @ 14 h 30 min – Mai 20 @ 10 h 00 min
ROMÉO ET JULIETTE

« Jamais il n’y eut d’histoire plus douloureuse que celle de Juliette et de son Roméo… »

William Shakespeare

Un hymne à l’amour, une ode à la mort. Un bonheur à portée de main que le poing du destin s’acharne à écraser. La fraîcheur et la vitalité de la jeunesse que le monde cherche à cadenasser et raisonner. Une tragédie ésotérique, où l’expérience de l’amour ne peut que s’accomplir dans la séparation terrestre des deux amants, propice à leur union dans le céleste.

Après Le Malade imaginaire et Cyrano de Bergerac, le Rollmops Théâtre s’attaque à un nouveau monument du répertoire et met toute sa créativité, son imaginaire et sa générosité pour sublimer le texte du Barde de Stratford. Quelle plus belle histoire à vous conter que celle des mythiques amants de Vérone ?

Juin
29
mer
ONE SHOT
Juin 29 @ 15 h 30 min – 16 h 15 min
ONE SHOT
Cirque – Dès 5 ans – 40min. / Gratuit► Mercredi 29 juin à 15h30 (en extérieur)

One Shot, parce que l’on n’a qu’un seul essai… Cool comme le blues, nerveux comme le rock, ce spectacle revisite les vieux standards du cirque tout en liberté décomplexée.

Ça glisse, ça teste le (dés)équilibre, ça hache et ça s’abat. Au final, on a du mal à trancher sur ce qui nous épate le plus, l’habileté des artistes ou l’imprévisibilité des objets.

Rythmés avec de la musique en live, les mouvements dansés et acrobatiques se mêlent entre la manipulation de haches et les acrobaties au mât chinois.

Sep
10
sam
ВЯОUСНKІ #4 | FÊTE D’OUVERTURE
Sep 10 @ 15 h 00 min – 21 h 00 min
ВЯОUСНKІ #4 | FÊTE D’OUVERTURE

Pluridisciplinaire – Tout public – De 15h à 21h – Gratuit

► Samedi 10 septembre (en extérieur)

Pour læ quatrième année consécutive, læ célèbre BЯOUCHKI et sun ribambelle d’activités et de spectacles en touz genres revient !

Toux læ monde connaît désormais BЯOUCHKI : sun vie, sun œuvre, ses exploits sportix et sun passion pour læ Nikitou…

Mais cæ que læ grandx public ignore encore, c’est que BЯOUCHKI inventa, entre deux expositionx à San Francisco en 1966, an système de langage et d’écriture inclusive non binaire (dont cæ texte emprunte læ grammaire exact-e).

Autour de læ non-binarité et de læ multiplicité des disciplines non genré-e-s LBGTQIA2+, nous vous convions à d’absurdes victuailles de l’esprit !

Au programme : an journée étrange et joyeuse-s, des expos, des concerts, des spectacles, pour fêter læ nouvel-le saison !

Petit-e-s et grand-e-s, nous vous attendons nombreux-ses !

Oct
13
jeu
LES APOLOGUES
Oct 13 – Oct 20 Jour entier
LES APOLOGUES
Théâtre musical / Création – Dès 12 ans – 1h30 (programme A ou B) – 3h avec un entracte de 30 min. (programme A+B) / Tarif 1 

► Jeudi 13 octobre à 14h30 (A) et 19h30 (B)
► Vendredi 14 octobre à 10h (B) et 19h30 (A)
► Dimanche 16 octobre à 16h30 (A+B)
► Mardi 18 octobre à 19h30 (A+B)
► Mercredi 19 octobre à 19h30 (A+B)
► Jeudi 20 octobre à 10h (A) et 19h30 (B)

Courtes pièces drôles et acides, Les Apologues déclinent un à un les petits et gros travers de l’humanité… Planqués en vacances, commerciaux aux abois, familles dysfonctionnelles, couples consternants, justice et survêtements…

« Douze textes, mais nous en jouerons quatre, ou six, pour percer à jour toute la malice et l’œil acéré d’Alain Knapp, dramaturge et pédagogue, qui nous a tout appris.

Les Apologues n’ont aucun rapport les uns avec les autres, mais se soudent autour de la plume et l’expérience d’Alain, mélange improbable mais réussi de ses inspirations de toujours : Bertolt Brecht, Thomas Bernhard, Molière… Tout y est : action, suspense, mélodrame, absurdité, et tout y passe, la Suisse, les jeunes, les vieux, la politique, la gauche, la droite, bourgeois, patrons…

Décliné en deux programmes A et B, Les Apologues auront aussi le droit à quelques intégrales !

En chansons, comme à notre habitude, nous jouerons ces Apologues avec énergie et humour, pour divertir, et réfléchir, sur ce que le théâtre peut nous montrer.

On fait comme on a dit ! »

Olivier Mellor – Metteur en scène

Oct
26
mer
LA PIRE DES PRINCESSES
Oct 26 @ 18 h 00 min – 19 h 00 min
LA PIRE DES PRINCESSES
Théâtre – Dès 4 ans – 45min. / Tarif 2 

► Mercredi 26 octobre à 18h

Un chassé-croisé entre une princesse délurée, un prince un peu crétin et un dragon féru de thé.

Inspiré des albums La pire des princesses et Le pire des chevaliers d’Anna Kempf et Sarah Ogilvie, ce spectacle met en scène des princesses et des chevaliers qui se jouent des stéréotypes et parviennent à les dépasser, avec impertinence, humour et sensibilité.

Trois comédiennes vous invitent à le découvrir, sans froufrous, sans chichis, en flonflons, en histoires et en chansons.

Nov
16
mer
MOTORDU À L’ÉCOLE
Nov 16 @ 11 h 00 min – 16 h 30 min
MOTORDU À L’ÉCOLE
Théâtre / Création – Dès 6 ans – 25min. / Tarif Gratuit – Réservations conseillées 

► Mercredi 16 novembre à 11h (bibliothèque Le Petit Prince)
► Mercredi 16 novembre à 16h30 (médiathèque Léopold Sédar Senghor)

Ce récit est universel car il nous questionne sur l’acceptation de notre propre singularité et de celle d’autrui.

Adapter les aventures du prince de Motordu près de 40 ans après leur parution semble plus que jamais d’actualité. Ces œuvres fondamentales de la littérature jeunesse sont une passerelle entre les générations pour transmettre l’art du langage, le goût pour la lecture et la fantaisie des mots.

Dans La belle lisse poire du prince de Motordu, PEF aborde grâce au rire et à l’insolite un sujet très profond : la différence. Ce prince de Motordu n’est pas comme tout le monde et ce n’est pas facile pour lui.

Nov
23
mer
PAS TOUCHE LA MOUCHE !
Nov 23 @ 16 h 30 min – 17 h 30 min
PAS TOUCHE LA MOUCHE !
Théâtre – Danse – Dès 2 ans – 35min. / Tarif Gratuit – Réservations conseillées 

► Mercredi 23 novembre à 16h30 (médiathèque Léopold Sédar Senghor)

« Muriel Henry, une clown superbement allumée ! »

Rosita Boisseau – Télérama

Mêlant danse et jeu clownesque, cette nouvelle création du Collectif 4e Souffle aborde la question du partage. On y découvre deux personnages féminins aux caractères bien trempés. Entre elles, des ballons, objets de tous leurs désirs et ce mystère : comment faire pour jouer avec l’autre ?  Pour s’entendre et se comprendre quand on est si différents ? Un spectacle à voir en famille.

Depuis 2011, le 4e Souffle propose des spectacles transdisciplinaires issus d’une écriture de plateau qui posent un regard amusé sur la société et sur l’humain.

Nov
27
dim
UN MOUTON DANS MON PULL
Nov 27 @ 15 h 00 min – 16 h 30 min
UN MOUTON DANS MON PULL
Marionnette – Dès 2 ans – 35min. / Tarif 2 

► Dimanche 27 novembre à 15h et 16h30

« Une poésie du geste et de la matière qui raconte les passages : d’une saison à l’autre, d’une couleur aux autres, de la solitude au partage, du réel à la rêverie. Une fantaisie visuelle, habillée d’une jolie création sonore, pour les tout-petits. »

Françoise Sabatier-Morel – Télérama

Au printemps, le mouton se déshabille et tandis qu’il refait sa toison, il nous laisse pour l’hiver une couverture blanche comme un champ de neige et chaude comme le plus beau des étés. Et voilà qu’au cœur de cette tendre blancheur apparaissent deux pieds malicieux, une tête, une drôle de petite bonne femme…

Entre ses doigts, les pelotes deviennent des planètes, les écharpes des escargots, et la poésie de la laine se tricote, maille après maille pour éclater en un tourbillon de couleurs…

Déc
2
ven
D’ABORD, ILS NOUS REGARDENT
Déc 2 @ 20 h 30 min – 21 h 30 min
D’ABORD, ILS NOUS REGARDENT
Théâtre – Comédie – Dès 10 ans – 1h40 / Tarif 1 

► Vendredi 2 décembre à 20h30

D’abord, ils nous regardent esquisse le portrait de quatre femmes dans un tableau bienveillant, poétique, drôle, mordant, ordinaire et peut-être tragique.

Quatre comédiennes disposent d’un auteur plus que d’un texte, d’un metteur en scène, de costumes, de lumière, mais elles semblent abandonnées chaque soir sur le plateau.

Tout est pourtant prêt pour la représentation mais rien ne fait réellement sens. Elles n’ont qu’une certitude : le devoir de paraître sur scène, de susciter les regards et de s’en nourrir ou simplement de les subir et de les affronter. D’abord, ils nous regardent… et après ?

Déc
9
ven
OFF
Déc 9 @ 20 h 30 min – 21 h 30 min
OFF
Théâtre musical sans parole – Dès 10 ans – 1h / Tarif 1 

► Jeudi 9 décembre à 20h30

Off est une pièce courte dans laquelle six personnages semblent évoluer comme dans une boite à musique. Ils se croisent et s’entrechoquent, chacun suivant mécaniquement sa propre trajectoire. La musique devient alors un moteur de l’histoire.

C’est le grand jour ! Un homme étrange s’affaire sur scène aux derniers préparatifs. Dans quelques instants, il va présenter son premier spectacle mécanique et musical. Les lumières de la salle s’éteignent ; il lance sa boîte à musique aux rouages complexes et nous invite dans son imaginaire loufoque.

Jan
24
mar
EN ATTENDANT GODOT
Jan 24 @ 14 h 30 min – Jan 26 @ 10 h 00 min
EN ATTENDANT GODOT
Théâtre / Création – Dès 13 ans – 1h30 / Tarif 1 

► Mardi 24 janvier à 14h30 et 19h30
► Mercredi 25 janvier à 19h30
► Jeudi 26 janvier à 10h

Une pièce visionnaire sur l’état du monde, un texte issu du répertoire classique qui raisonne avec l’actualité.

« Lors de nos échanges avec Charles Lee, le metteur en scène, nous avons souligné la ressemblance entre les deux gâs de La chanson d’un gâs qu’a mal tourné de Gaston Couté (création 2015 de la compagnie) et les personnages Vladimir et Estragon dans la pièce En attendant Godot. Deux clochards célestes sont inspirés des personnages de Beckett : Ils trimballent leur vie et s’emparent de poésie et la partagent au gré de leur route, pareille à la quête de Vladimir et Estragon.

L’actualité nous questionne, la période présente nous interroge.

Toutes nos recherches et la période actuelle ont soulevé des questions : Qu’est-ce que nous attendons ? Que souhaitons-nous garder ? Quelle issue recherchons-nous ? Quels rêves ? Quelle part d’utopie. »

Alexis Tripier – Responsable artistique

Fév
2
jeu
LA MIETTE, OU L’HISTOIRE DE L’AÎNÉ QUI REFUSAIT D’OUBLIER
Fév 2 @ 19 h 30 min – Fév 3 @ 10 h 00 min
LA MIETTE, OU L’HISTOIRE DE L’AÎNÉ QUI REFUSAIT D’OUBLIER
Théâtre – Marionnette – Dès 12 ans – 50min. / Tarif 1 

► Jeudi 2 février à 19h30
► Vendredi 3 février à 10h

La Miette, ou l’histoire de l’aîné qui refusait d’oublier interroge la place des personnes âgées dans nos sociétés actuelles qui fonctionnent à un rythme effréné, et questionne des thèmes existentiels tels que la vieillesse, le temps, insistant surtout sur l’individualisme et l’isolement.

Mélancolique ermite, bougon mais néanmoins homme au grand cœur, Léon vit reclus dans son temple de la solitude où règne les bibelots chargés de souvenirs précieux. Mais LUI refuse de vieillir. Il ne peut pas y faire grand-chose sinon résister contre le temps qui passe.

Un beau matin, comme tous les matins, il est assis là, à sa table en formica, mangeant son morceau de pain et de camembert trempé dans le café. Il se souvient. Mais alors vient un élément qui va briser le fil de sa routine quotidienne, un tout petit élément qui va tout chambouler.

Une miette.

De ce tout petit grain de sable va naître une véritable chorégraphie effrénée qui entrainera Monsieur Léon à revivre sa vie, ses amours, ses bêtises d’enfants…

Fév
9
jeu
L’ACCIDENT DE BERTRAND
Fév 9 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
L’ACCIDENT DE BERTRAND
Théâtre masqué – Dès 10 ans – 1h10 / Tarif 1 

► Jeudi 9 février à 14h30 et 19h30

« En portant à la scène le texte d’Emilie Leconte, Maxime Ganné questionne les exigences d’un monde contemporain voué à toujours plus d’efficacité.

Il ne ressent ni douleur, ni fièvre, ni fatigue particulière… Bertrand, qui était tranquillement en train de confectionner des confettis, se retrouve pourtant allongé sur le sol, incapable de bouger. Voisins, amis, parents proches ou éloignés, médecin de famille, journalistes : tous se pressent et se confrontent à l’inexplicable.

Etrange phénomène en effet qui interroge les rouages du monde et les relations humaines : peut-on s’arrêter dans une société égoïste où chacun est sommé d’avancer ? Ancrant l’action dans l’effervescence des Trente Glorieuses, Maxime Ganné orchestre sans temps mort un théâtre masqué soulignant l’excentricité des personnages.

Rappelant l’univers burlesque des films de Jacques Tati, la mise en scène joue de contrastes, mêle subtilement aspects réalistes, touches grotesques et plongées dans l’absurde. Avec un humour qui fait mouche. »

Agnès Santi – Critique de théâtre

Mar
2
jeu
LA TROUÉE
Mar 2 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
LA TROUÉE
Théâtre – Récit / Création – Dès 12 ans – 1h15 / Tarif 1 

► Jeudi 2 mars à 14h30 et 19h30

La Trouée interroge la place et la parole des femmes en zone rurale. C’est une carte postale tantôt tragique, tantôt comique, des corps de ferme de ces régions de Cultures où la Culture serait une denrée rare. C’est aussi l’histoire d’une femme qui cherche encore où se trouve son « chez-soi ».

Pourquoi ici plutôt qu’ailleurs ?

Tout au long de ce road-trip rural, elle creuse des tunnels entre son passé dans le corps de ferme de sa grand-mère et les multiples ailleurs qu’elle découvre au fil des rencontres paysannes.

La Trouée ouvre sa fenêtre en grand et invite le spectateur à venir gaigner* un peu par ici.
*gaigner : observer en patois

Cécile Morelle explore dans ce seule-en-scène polyphonique l’idée d’un « corps-paysage » : est-ce que les paysages traversés étant enfant sont inscrits physiquement dans notre corps ? Est-ce que les figures locales épiées pendant l’enfance logent encore en nous ?

Mar
8
mer
NOS PETITS PENCHANTS
Mar 8 @ 16 h 30 min – Mar 9 @ 17 h 30 min
NOS PETITS PENCHANTS
Marionnette / Création – Dès 7 ans – 55min. / Tarif 2 

► Mercredi 8 mars à 16h30
► Jeudi 9 mars à 10h et 14h15

Questionnons ensemble notre rapport au bonheur autour d’un récit marionnettique sans parole.

Être heureux, n’est-ce pas ce que tout le monde recherche ? Développement personnel, recherche du selfie parfait, influenceurs modèles… Le bonheur est à notre époque une question intime qui touche tous les aspects de la vie mais aussi une affaire de représentation sociale. Cependant, une vie réussie est-elle nécessairement une vie heureuse ? Pourquoi devrions-nous cacher nos émotions dites « négatives » ?

Dans ce théâtre de marionnettes aux esthétiques décalées, des personnages aux petits penchants criant de vérité nous questionnent sur notre quête du bonheur.

Ce spectacle veut permettre à chacun d’interroger sa recherche du bonheur et de faire son propre chemin dans ce labyrinthe où il est si facile de se perdre. Une poésie visuelle, tendre et poignante qui en dit beaucoup plus que les mots.

Mar
14
mar
HERNANI ON AIR
Mar 14 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
HERNANI ON AIR

Théâtre – Radio / Création – Dès 14 ans – 1h20 / Tarif spécial : 10€ (adulte) – 5 € (jeune)

► Mardi 14 mars à 14h30 et 19h30
Spectacle joué au Théâtre Jacques Tati / Billetterie Comédie de Picardie

Muni d’un casque audio, le public est invité à la fois à être auditeur et spectateur de cette œuvre du patrimoine littéraire.

Ce soir, Dona Sol est l’invitée d’Emilie Adlar sur le plateau de l’émission « Chuchote-moi à l’oreille ». Elle vient témoigner de la radicalité de son choix amoureux.

A la manière d’une chronique radiophonique jouée en live, Audrey Bonnefoy, metteuse en scène et Mona El Yafi, dramaturge, ont revisité ce chef d’œuvre de manière singulière, en adoptant le point de vue du personnage féminin.

Mêlant les alexandrins de Victor Hugo à une écriture contemporaine, elles donnent ainsi à voir et à entendre ce grand classique sous un jour nouveau.

Mar
17
ven
MA BELLE-MÈRE EST GIVRÉE
Mar 17 @ 20 h 30 min – 21 h 30 min
MA BELLE-MÈRE EST GIVRÉE
Théâtre de boulevard – Dès 7 ans – 1h30 / Tarif 1 

► Vendredi 17 mars à 20h30

Tous les ingrédients sont réunis pour un théâtre de boulevard porté par neuf artistes hauts en couleurs.

Une belle-mère, un chalet à la montagne et un bâton de ski. Pas vraiment les vacances !

Caroline et son fiancé sont en vacances de neige avec leurs amis quand ils voient avec stupeur, débouler la belle-mère ! Cette dernière va enchaîner les gaffes et leur attirer les pires ennuis. Que dire du patron, rencontré par hasard sur les pistes, venu avec sa maîtresse et dont la femme va débarquer ? Que faire, en outre, du corps du guide de montagne que la belle-mère a vigoureusement assommé par erreur ?

Des situations désopilantes, du rythme, des répliques savoureuses, des personnages typés… bref, du rire garanti.

Mar
22
mer
KIM
Mar 22 – Mar 23 Jour entier
KIM
Théâtre gastronomique – Dès 10 ans – 1h25 par épisode / Tarif 1 

► Mercredi 22 mars à 19h30 (épisodes 1 et 2)
► Jeudi 23 mars à 19h30 (épisodes 3 et 4)

C’est un ensemble festif où nous explorons le manteau d’Arlequin des Indes de Kim et la Tour de Babel où nous vivons.

Des galopins et des galopines des rues de Lahore, sous le canon Zam-Zamah, vestige et symbole des guerres incessantes du Penjab (Nord-Ouest des Indes Orientales), se racontent la véritable histoire de Kim, jeune orphelin irlandais d’un soldat de l’armée des Indes, enfant vagabond livré à lui-même, qui s’aventure dans l’univers incroyablement complexe des castes, des magies, des religions, des royautés, des principautés, des armées régulières, des bandes armées, des traditions plusieurs fois millénaires, et des modernités barbares qui sont autant de mondes où se côtoient les plus grandes détresses et les plus grandes richesses, les plus obscures folies et les plus belles sagesses.

Devenu le chela (le disciple mendiant) d’un lama (moine) thibétain à chapeau rouge qui suit les pas du Bouddha, il côtoie les engagements sanglants des grandes puissances occidentales et orientales, il se faufile dans les rapports conflictuels des innombrables cultures juxtaposées et superposées du « grand et beau pays de l’Hind » dont  il entend « le rugissement incessant » et qu’il aime « plus que tout au monde ».

Curieux de la pluralité des mondes et des êtres humains, d’aventures en aventures, il se construit en voyageant d’humanités en humanités.

Mar
30
jeu
DU SILENCE À L’EXPLOSION
Mar 30 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
DU SILENCE À L’EXPLOSION
Théâtre – Rap – Danse – Vidéo – Dès 12 ans – 1h10 / Tarif 1 

► Jeudi 30 mars à 14h30 et 19h30

Du silence à l’explosion est un hymne à la solidarité et un hommage aux héroïnes et héros anonymes de notre époque.

Emportés par un tourbillon de situations kafkaïennes afin de réussir à être en règle sur le territoire français, une multitude de personnages nous font vivre des parcours interminables où l’humour surgit parfois au milieu de ces méandres ubuesques.

Mêlant à la fois théâtre, musique, danse, vidéo et films d’animation, le spectacle révèle comment français et exilés combattent ensemble au quotidien. Les mots se distillent au fil d’un crescendo inexorable utilisant aussi le rap, mêlant parfois plusieurs langues (français, anglais, portugais, arabe). La parole se déverse et se réinvente perpétuellement : du silence au bruit, du bruit au cri, du cri à l’explosion.

Avr
4
mar
DODO YA MOMO DO
Avr 4 @ 18 h 15 min – 19 h 15 min
DODO YA MOMO DO
Lecture performée – Dès 15 ans – 1h / Tarif unique : 5€ 

► Mardi 4 avril à 18h15

Soukaina Habiballah entrelace, dans Dodo ya Momo do, les voix d’une grand-mère et de sa petite fille qui se parlent à travers l’absence de la mère, et deux thématiques obsédantes : le trauma post-colonial de la grand-mère et la dépression post-partum de la petite-fille.

Dans sa lecture, Soukaina Habiballah, parfaitement bilingue, entrelace les versions arabe et française du cycle de poèmes : comme si les deux voix alternaient dans son propre corps, sa propre psyché de poétesse. Comme si les deux femmes des poèmes vivaient en elle grâce à l’exceptionnelle douceur et la saisissante présence de sa voix.

L’artiste sonore Zouheir Atbane crée pour cette lecture un environnement sonore à partir d’enregistrements de berceuses marocaines immémoriales que Soukaina Habiballah a enregistré auprès de très vieilles femmes marocaines (en plusieurs langues parlées au Maroc : amazigh, darija, sahraoui…).

Avr
6
jeu
QUÉ BOLERO
Avr 6 @ 19 h 00 min – 20 h 00 min
QUÉ BOLERO
Danse – Performance / Création – Dès 15 ans – 1h15 / Tarif spécial : 20 € (plein tarif) – 15 € (groupes) – 10 € (abonnés MCA et adhérents CCJT) – 5 € (tarif réduit) 

► Jeudi 6 avril à 19h

Qué Bolero (o en tiempos de inseguridad nacional) est une pièce qui, depuis nos corps, explore les notions d’identités, de territoires et d’exils.

Cette création entre danse et performance interroge avec vigueur les formes de colonialisme moderne. Le célèbre morceau de Ravel devient un prétexte pour parler d’intégration.

Nés à Cuba au mitan des années 90 et vivant aujourd’hui à Marseille et Berlin, les trois interprètes livrent une réflexion sans concession sur l’exil et l’identité et l’intégration sociale. Ils s’emparent du Boléro de Ravel, emblématique de la culture occidentale, pour lui donner une coloration plus métissée. Au fil de leur cheminement, les corps de ces artistes se heurtent au Boléro, mettant en crise des formes de colonialisme culturel.

Une performance qui bouscule et interroge : que signifie faire partie d’un peuple aujourd’hui ?

Mai
11
jeu
L’AMOUR DE PHÈDRE
Mai 11 @ 14 h 30 min – 19 h 30 min
L’AMOUR DE PHÈDRE
Théâtre contemporain / Création – Dès 13 ans – 1h30 / Tarif 1 

► Jeudi 11 mai à 14h30 et 19h30

« En 2019, après avoir travaillé sur 4.48 Psychose dans le cadre de la manifestation artistique Les 30 minutes Chrono organisée par Le Channel – Scène nationale de Calais, je savais que je me tournerai à nouveau vers Sarah Kane pour mon premier projet professionnel.

Cette autrice me fascine. Une plume vive, sèche, cassante, concrète. Au moyen de ses personnages, elle provoque une troublante identification de notre être et offre le pouvoir à chacun de se reconnaître, de se recentrer sur son intimité. Il s’agit d’explorer, de se disséquer, de tirer de cette introspection une conclusion sur nous-mêmes et nos temps troublés. L’Amour de Phèdre cherche des réponses. Elle interroge nos divisions, soulève nos inégalités et pointe du doigt notre rupture sociale. Elle relève le miroir de notre quotidien dans une société noyée par une évolution qui cause sa chute.

Puis, il y a ce contraste entre la modernité du texte et ses inspirations mythologiques ; un parallèle intéressant à traiter sur un plateau de théâtre dans l’atmosphère et les énergies qui s’en dégagent où se mêlent humour, moquerie et tension. Au centre, comme un embryon : un besoin de trouver des solutions aux manques, à la tristesse, à la mélancolie, à la décomposition de l’âme en donnant la réponse que l’amour et l’extase peuvent sauver. »

Victor Robert – Metteur en scène